Rue Saint-Honoré - Parcelle n°311 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher


Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°295 n°476-477 n°88 n°311 n°199
Rattachement Terrier de la censive du Roi [1] Paroisse Saint-Roch Section Tuileries 1er Arrondissement (ancien) [2] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

Caractéristiques

La maison XVIIIe est démolie lors de la création du segment Sud de la rue Saint-Roch. Reconstruite début XIXe elle est aujourd'hui sur la parcelle cadastrée AY 108.

Propriétaire(s) avant 1789

  • Butet, marchand épicier (1701)

« 295 Maison appartenant au Sr Butet, marchand épicier, y demeurant à l'enseigne LA TRUIE QUI FILE.
Nicolas Butet... en a passé déclaration...le 23 mars, 2 août et 7 novembre 1701 ... » (AN, Q1 1099-3 f°37 v°, Atlas de la censive du Roi (ca 1700), Pl.5, f°23).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

Non identifié.

Propriétaires à partir de 1810

Non identifié.

Occupants

  • Lefrançois, veuve, n°311 (Empire) (1805), précédemment Hôtel d'Auvergne d'où elle a été expulsée du fait de la démolition.
  • Monnot, faïencier, n°476 (Royal) (1788, 1791), n°88 (Tuileries) (1799).
  • Oudin, fermier des chaises de Saint-Roch, n°476 [K], ("citoyen actif" n°52 sur la Liste des citoyens éligibles de la Section des Tuileries, 1790).

Les baux de chaises sont souvent passés devant notaire pour une durée de six ans. Le loyer dépend du prix de location de la chaise aux fidèles, du nombre de chaises, du nombre et de la fréquentation des offices, de l’attractivité de l’église par rapport à la "concurrence" locale. Ainsi l’église paroissiale Saint-Roch est elle en compétition avec la chapelle des Capucins (loyer du bail de chaises 3 700 l. en 1789) et dans une moindre mesure celle des Jacobins en perte de fréquentation sévère (bail réduit de 2000 l. en 1771 à 1500 l. en 1780 et « qui ne rapporte rien de fixe » en 1790) [3].

  • Oudin, Ctne, décédée, au coin de r. Convention s. n° (1794).

Il s'agit de la veuve du précédent.
Vente après décès de la Citne Oudin au 2d, 1° le matin : garde-robe, linge de corps et de ménage, bijoux, bagues et boucles de robe, montre d'argent, quelques livres de théâtre et d'histoire ; 2°, de relevé, meubles, batterie, fayence, verrerie, commode à dessus de marbre, glaces, pendules, plusieurs couchers, rideaux en taffetas, etc. (Affiches, 1er fructidor an II [18 août 1794], p. 8910).

Résidents

Visiter les parcelles voisines

Numéro pair vers l'Ouest Parcelles en vis-à-vis côté Nord Numéro pair vers l'Est
n°302 (Empire)
n°300 (Empire)
n°298 (Empire) Rue Neuve-Saint-Roch
Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle côté Sud Parcelle contigüe vers l'Est
n°313 (Empire)
n°311 (Type Empire)
n°309 (Empire) Rue du Dauphin

Notes et références

Les sources et références générales du projet Localisations parisiennes 1780-1810 sont regroupées dans : Sources & Références (Paris 1780-1810)
  1. Atlas de la censive du Roi, Cinquième plan de la rue Saint-Honoré (AN., Q1 1099-3, Atlas de la censive du Roi, fol. 023 v° pl. 5) Voir le plan.
  2. 4ème Quartier, Tuileries ; Ilots 12 (AN, F/31/73/37). Voir le plan parcellaire en ligne.
  3. Preston Perluss, « Les institutions religieuses et la vie des quartiers à Paris au XVIIIe siècle : les baux de chaises et le casuel des églises conventuelles », Thierry Belleguic & Laurent Turcot (dir.), Les Histoires de Paris (XVI-XVIIIe siècles), Paris, Hermann, 2013, t. 1, p. 131-153).