Cloître Saint-Honoré (Paris) Parcelles et habitants Révolution-Empire

De Geohistoricaldata Wiki
Révision datée du 12 février 2019 à 17:00 par Dominique Waquet (discussion | contributions) (Page créée avec « Le cloître Saint-Honoré doit son nom à l'église capitulaire Saint-Honoré autour de laquelle se sont organisés les logements des chanoines petit à petit délaissés... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Le cloître Saint-Honoré doit son nom à l'église capitulaire Saint-Honoré autour de laquelle se sont organisés les logements des chanoines petit à petit délaissés au long du XVIIIe siècle au profit de logements de rapport. On accède à cet enclos de 37 toises par le n°169 (Royal) de la rue Saint-Honoré. Il est également accessible depuis la rue Croix-des-Petits-Champs et, par un étroit passage cocher, depuis la rue des Bons-Enfants [1].

Parcelles et paroisses au XVIIIe siècle

Jusqu'en 1790

Paroisse Saint-Eustache : de la rue de la Lingerie, n°2 (Empire) à la rue de Richelieu, n°218 (Empire). Voir les parcelles rattachées à cette paroisse.

Parcelles et sections (1790-1805)

A partir de 1790, les maisons du cloitre Saint-Honoré et leurs parcelles sont rattachées à la Section de la Halle-aux-Blés.

Parcelles et arrondissements "anciens" (1795-1859)

La loi du 19 vendémiaire an IV [11 octobre 1795] redistribue les sections de Paris, désormais appelées "divisions", en douze arrondissements[2]. Le numérotage "sectionnaire" des parcelles instauré en 1790 perdure cependant jusqu'en 1805.

À partir de 1795, le cloitre Saint-Honoré et ses parcelles sont rattachés au 4ème Arrdt (ancien) [3].


Bibliographie

  • Boulenger, Jacques, Dans la vieille rue Saint-Honoré, Paris, Firmin-Didot et Cie, 1931, Coll. "Ma maison, ma rue, mon quartier" (BHVP).
  • Hénard, R., La rue Saint-Honoré, des origines à la Révolution à nos jours, Paris, Émile-Paul Éditeur, 1908, 550 p. (BHVP 944361) Consulter en ligne.

Notes et références

Les sources et références générales du projet Localisations parisiennes 1780-1810 sont regroupées dans : Sources & Références (Paris 1780-1810)
  1. R.H. Prévost de Saint-Lucien, État actuel de Paris ou le Provincial à Paris, Paris, Watin fils éditeur, 1787, tome I, Quartier du Louvre, p.75).
  2. Ce découpage perdure jusqu'à la loi du 16 juin 1859, applicable au 1er janvier 1860. Cette loi incorpore les faubourgs à la ville de Paris et porte à vingt le nombre d'arrondissements municipaux. (Bulletin des lois de l'Empire français, t. XIV, XIe série, no 738, 3 novembre 1859, p. 747–751).
  3. Quartier Banque de France; ilot n°14 (AN/F/31/80/15) Voir le plan cadastral. </span> </li> </ol>