L'évolution topographique de l'enclos

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Ici Maurizio et Mathieu vont peiner

Évolution des maisons

Fichier:1837 Plan lié au rapport d'experts visite des biens succession Jean dit Fabien.png
Prévost de Saint-Lucien (Roch-Henri), Etat actuel de Paris ou le Provincial à Paris, ouvrage indispensable à qui veut parcourir Paris sans faire aucune question en 4 vol. in 24° [1 vol. par quartier, N. Dame, Louvre, St Germain, Temple], Paris, Watin, 1787, 1788, 1789, 1790 & 1803
1852 Numerotation
1807-2016 Surélévation du niveau du sol de 0,5 à 2,5 m

Surface au sol des bâtiments :

  • la surface semble être mesurée pour la première fois de manière systématique lors des opérations cadastrales, c'est à dire à partir de 1810. Grâce à l'estimation des biens Jean dit Fabien 1837, nous disposons également du nombre d'étages pour chaque bâtiment.

Une grande maison est construite entre 1827 et 1837 contre l'église : elle apparait pour la première fois sur le plan produit par les experts mobilisés lors du litige opposant les héritiers Jean dit Fabien et le gendre Candas (voir ci-contre).

Une maison en bois (type hangar) semble se déplacer régulièrement dans la cour de la Tour selon les plans et l'iconographie.


Évolution des passages, servitudes, etc.

Entre 1822 et 1827, un passage reliant l'enclos à la rue Saint Jean de Beauvais est ouvert à travers la maison que Passy a achetée à la famille Gallois en 1822. Ce passage est important car il permet l'accès au lot de Jean dit Fabien après le partage de 1827. Lors de cette ouverture, l'abside de l'église est démolie, comme visible sur les dessins d'Alfred Bonnardot datés entre fin 1824 et début 1825 (voir ci-contre).

Ouverture d'un autre passage entre la cour de la Tour et la Grande cour semble visible sur l'iconographie.

Le chantier à bois de Candas s'installe au milieu de la Grande cour (après 1832).

Fichier:1864 Léon Leymonnerye Saint-Jean-de-Latran. Rue Jean de Beauvais.png


Le système de numérotation et le nom des lieux

Deux ou trois systèmes de numérotation ? En lien avec l'évolution de la propriété ?

Système cadastral parallèle. Réunion des deux systèmes vers 1837.

Nom des cours. Voir Lieux et espaces nommés


L'eau et le sol

Évolution du niveau du sol avant et après la reconstruction :

  • une augmentation du niveau du sol est visible au nord de l'enclos entre avant la destruction et aujourd'hui, couvrant toute la partie nord de l'îlot d'avant 1852, d'environ 0,5 à 2 m.
  • ceci indique que la partie nord de l'enclos (emplacement de l'actuelle rue du Sommerard) a été enfouie par une couche variant entre 0,5 et 2 mètres lors des travaux du boulevard Saint-Germain (dont les plans d'expropriations sont produits en 1855) puis du lotissement de l'îlot. [1]

Adduction d'eau :

Évacuation des eaux :

  • eaux usées : fosses d'aisances ; entretien à la charge des propriétaires ;
  • eaux pluviales : un cheminement à travers les cours de type ruisseau est acté dans les actes notariaux.

La réticulation des rues (adduction et évacuation des eaux) avant ou après 1852 ? :

  • Théodore Vaquer évoque le creusement d'un égout rue des Écoles en 1858 au cours duquel un mur romain est mis à jour : « Dans la partie orientale de la Commanderie Saint Jean de Latran, cette voie a été excavée, fouille et en majeure partie détruite, et ce, dès une époque antérieure au Moyen Age. L’égout Sud de la Rue des Écoles a été provisoirement arrêté dans la rue Saint Jean de Beauvais, à un mur d’époque romaine sis à 5.15 m de l’alignement oriental de ladite rue St Jean de Beauvais. En 1858, lors de la continuation de cet égout, je n’ai pas revu ce mur malgré mes recherches ultérieures." [2]
  • autre source à explorer : les plans de Henri-Charles Emmery de Sept Fontaines, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées et directeur du service des eaux de Paris (prend la succession de Pierre-Simon Girard en 1832) jusqu'à sa mort au début des années 1840 : il produit les plans des égouts de Paris, mis à jours par lui puis par ses successeurs. Premier plan disponible : 1839.


Destructions et travaux archéologiques

Théodore Vacquer : découvertes dans la tour et dans l'église, lettres à Haussmann au sein de l'administration de la Seine pour dévier le tracé de la rue des Écoles : 1854 Lettre de Vacquer à Haussmann n°1 ; 1854 Lettre de Vacquer à Haussmann n°2

Autres archéologues : Sources secondaires

Fichier:1824, Alfred Bonnardot, ruines de l'ancienne commanderie de St Jean de Latran - Place Cambray. Bibliothèque nationale de France..jpg
Fichier:1824, Alfred Bonnardot, St Jean de Latran à Paris, 12 déc 1824. Bibliothèque nationale de France..jpg
Fichier:1824 Alfred Bonnardot, vue de l'église de St Jean de Latran ancienne commanderie de l'ordre de Malte a Paris.jpg
Fichier:1825, Alfred Bonnardot, ruines de St Jean de Latran (au dos - 20 février 1825).jpg
Fichier:1825, Alfred Bonnardot, St Jean de Latran (intérieur de l'église). Bibliothèque nationale de France..jpg

Chronologie :

  • destruction tour : juin 1853.
  • destruction de la chapelle : vers 1860.
  • destruction du reste de l'église : vers 1864.


Reconstruction type haussmannien

Identique à actuellement ? Quels entrepreneurs ? Quel modèle financier ? (de type promoteurs qui achètent des parcelles et font appel à un architecte qui fait appel à un constructeur) ? Quels loyers ? (voir L'évolution de la propriété dans l'enclos) Quelle surface ? Quels habitants ? (voir L'évolution socio-professionnelle de l'enclos)


Notes

  1. Cette donnée est accessible grâce au différentiel entre le modèle numérique de terrain issu des mesures de Pierre-Simon Girard et Pierre Égault lors de la campagne de nivellement à Paris réalisée entre 1805 et 1807 et le modèle numérique de terrain fourni par l'Institut Géographique National en 2016 (résolution 5 mètres).
  2. BHVP / Ms 223