Passage Montesquieu (Paris) Parcelles et habitants Révolution-Empire

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Passage Montesquieu (E. Atget, 1906)

Une certaine diversité de dates et descriptions de cette voie rend incertaine la chronologie proposée ci-après.

Les galeries Montesquieu (1810-1825 ?)

Il apparait que les Galeries Montesquieu, formées de deux passages parallèles desservant une quinzaine de boutiques, sont créées au rez-de-chaussée des maisons construites en 1810-1811 sur les terrains libérés d’un côté par la démolition des maisons situées au Nord du Cloître et achetées en 1796 par Focard-Château, de l’autre par la démolition des maisons sur les terrains desquels est ouverte la rue Montesquieu.

D’où la description de ce lieu :
« Passage construit en 1811 entre les n°13 et 15 du cloître et le n°3 de la rue Montesquieu » (La Tynna, Dictionnaire des Rues, 1812, p. 312).
Cet emplacement est confirmée par la fiche de parcelle du cadastre Vasserot : Cloître Saint-Honoré, parcelles n°11 à 15 : Galeries Montesquieu (AN, F/31/6/404) (s.d., ca 1820-1825 ?) et par cette autre notule, qui mentionne déjà un passage au n°3 du cloître :
« Montesquieu (passage ou galeries) ; elles communiquent du cloître Saint-Honoré, n° 3, 13 et 15, à la rue Montesquieu, n°5, 3 et 1, laquelle leur donne son nom, et à la rue Croix-des-Petits-Champs, n°11 » (A. Béraud et P. Dufey, Dictionnaire historique de Paris, Paris, 1825, t. 2, p. 527). Puis, les parcelles n°3, 5 et 7 (Emp.) rue Montesquieu et n°11, 13 et 15 (Emp.) cloître apparaissant encore au cadastre Vasserot (feuille éditée vers 1825 ?) sont entièrement remodelées à une date à déterminer.

Le passage Montesquieu à l'Ouest du cloître (1825 ?-1913)

Les galeries initiales sont fermées ou détruites et un nouveau passage est créé dans l’immeuble situé plus à l’ouest de la cour de l’enclos au nouveau n°5 comme le montre le plan de 1913 dressé par Taxil. La photo prise par Atget en 1906 ci-dessus montre ce passage et au Sud sa sortie vers le cloître, largement éclairée par le soleil de mi-journée.

Il est possible que ces reconstructions correspondent à ce qui est mentionné dans ce paragraphe :
« La salle Montesquieu construite il y a huit ou dix ans [donc vers 1828-1830], au moment où c’était une vraie manie que de bâtir des passages et des salles de bazar […], sur l’emplacement de l’église Saint-Honoré […] La salle a plusieurs fois changé de destination… Quant aux passages ils sont si loin de la richesse et de la magnificence des passages ouverts et décorés depuis peu d’années qu’ils sont à peu près abandonnés, ne servant absolument que d’entrées au cloître Saint-Honoré, rempli aujourd’hui d’habitations (J. de Marlès, Paris ancien et moderne, …, Paris, Parent-Desbarres, 1838, t. 3. P. 55-57).
D’où la notule suivante, erronée quant à la date de création de ce nouveau passage Montesquieu : « Passage Montesquieu, commence au cloître Saint-Honoré, n°5, finit à la rue de Montesquieu n°5. Il a été construit de 1810 à 1811 » (Lazare, Dictionnaire, 1842, p. 460). Lazare indique que la rue de Montesquieu a commencé d’être percée peu de temps après l’arrêté du 7 prairial an X portant sa largeur à 9,74 m (Ibid.).
En 1904, Pessard, dans son Nouveau Dictionnaire, reprend l’indication de La Tynna de 1812 (p. 98), alors qu’en 1907 l’Annuaire général du commerce et de l’industrie indique bien : « Montesquieu (passage), 35 m de longueur, Commence cloître St-Honoré 1-3, finit rue Montesquieu, n°5-7 » (p. 2540, col. 5).

Tous les immeubles abritant et ayant abrités les passages Montesquieu sont détruits en 1913 après expropriation par le Ville de Paris de l'ensemble de l'ilot, ancien enclos Saint-Honoré.

Les sorties des passages Montesquieu

LES PASSAGES Cloître rue Montesquieu
Galerie 1 (1810-1825) n°15 Maison n°1 (Empire)
Galerie 2 (1810-1825) n°11 Maison n°3 (Empire)
Passage (1825- 1913) n°3 Maison n°5 (Empire)

Notes et références