Catégorie:Numéros renseignés

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher


Arguments visant à saisir la logique topographique derrière le système de numérotation

Numéros barrés & hésitation avec "rue"

Entre le 77 et le rue Saint Jean de Latran 14 : 1801 Enfant mort-né n°2

Entre le 24 et le 18 : 1800 Dissection

Entre le 24 et le 18 : 1800 Visite amphithéâtre dissection Ribes


Datation changement avant/après décret de février 1805

Voir "suivi d'Antoine Joseph Marye" : le changement de la numérotation des rues entourant l'îlot se produit entre le 10 juin et le 5 septembre 1805.


Datation changement entre la période 1838-1853 et la période précédente

1849 Inventaire après décès Hennon (du 52 au 3)

et almanachs (preuves identiques)

Plusieurs autres preuves amènent à 1838 comme date la plus probable du changement de système de numérotation.


Suivi Jean Basset

En 1794 il habite à l'entrée de l'enclos sur la place Cambrai : "le citoyen Jean Basset menuisier demeurant Place Cambray n°10" (1794 Troubles à la fontaine Cambray)

En 1809 il est propriétaire place Cambrai : "Une petite maison formant trapèze sur la place Cambray, vendue par la Caisse des rentiers le vingt cinq frimaire an neuf (16 décembre 1800) au Sieur Jean Basset" (1809 Vente de Desferrières à Passy devant maître Caroly à Bruxelles)


Suivi Pierre-Etienne Basset

En 1825 il est propriétaire au 59 rue St Jacques avec un grand jardin (1825 Rapport sur Guérin pour autorisation foule à chapeaux)


Suivi de Jean-Joseph Tanazac officier de santé

1788-1789 Justice de paix baillage tutelles

1797 Corps masculin noyé ; Tanazac officier de Santé

1802 Suicide Elie Marie Louis Guilbert

1805 (?) Cadavre sur la voie publique

Voir almanach an 13 en 1804-1805 : Tanazac officier de santé au 40 Enclos Saint Jean de Latran.

Le suivi de Tanazac indique une stabilité du 39-40 enclos Saint-Jean de-Latran entre 1798 et 1805.

Tanazac demeure au 16 rue Saint Jean de Beauvais dans la suite des almanachs ainsi que dans 1809 Mort accidentelle David.


Suivi d'Antoine Joseph Marye

Le 6 novembre 1798, Antoine Joseph Marye habite au rue des Noyers n°23 : 1798 Déclaration par le Cen Marye officier de santé tenant une salle de dissection

Il apparait ensuite dans une vingtaine de procès verbaux entre le 23, le 27, le 28 ou le 29 rue des Noyers.

Le 10 juin 1805 il est au 27.

Le 5 septembre 1805, il est au 52 rue des Noyers et y est encore en 1807 (indique probablement la renumérotation des rues selon le décret du 5 pluviôse an 13 (4 février 1805).


Suivi Hénon (ou Hennon) ainé

1834-1841 voir Almanachs, Hénon ainé bonnetier, au numéro 7 enclos Saint Jean de Latran de 1834 jusqu'en 1841. Veuve Hénon (ou Hennon) en 1842.


Suivi Hénon (ou Hennon) jeune

1827- 1838 voir Almanachs, Hénon jeune bonnetier, au numéro 52 enclos Saint Jean de Latran à partir de 1827 jusqu'en 1836, au numéro 57 en 1837, puis au numéro 3 à partir de 1838.


Suivi David

Dans l'almanach an 8 (1799-1800) un David est opticien dans l'enclos, sans numéro.

En 1809 on le trouve au numéro 60 "sur la Grande Cour" : 1809 Mort accidentelle David


Suivi Carré numéros 50 et 55 (mais cordonnier/serrurier)

1803 Mort subite Catherine Andrivaux

puis 1798-1799 voir almanachs an VII[1], Carrée cordonnier (défaut ?)


Suivi de Jean Baptiste Post et la maison numérotée 9 (donnant sur cour de Basset en 1824 ?)

Dès 1802, la maison achétée par Post est numérotée 9 : 1802 Vente maison Granger à Post

Le 29 ventôse an 13 (20 mars 1805) Post est au 10 enclos Saint Jean de Latran. Selon sa carte de sûreté, Louis Marye Ovide Boursier, 53 ans demeure enclos Saint Jean de Latran n°10 depuis 1779 : 1805 Mort subite Louis-Ovide Boursier.

En 1818, la maison est toujours numérotée 9 : 1818 Vente maison Granvilliers à Passy.

Par contre, la maison stipulée au n°9 en 1824 ne semble pas correspondre à la même maison : 1824 Inventaire après décès Lionnot.


Suivi Mermet arçonnier

1837 à 1841 voir almanachs, Mermet arçonnnier au numéro 2.

Devient 3 Cour de la Tour en 1842.


Suivi Meunier

1822 Rapport sur la dame Meunier pour autorisation commerce de vieux chiffons (au Petite rue n°13)

Voir almanachs 1828, 1830 puis 1834 Meunier, chiffonnier en gros au n°22. Puis au 14 en 1838. Puis au 22 en 1839. Puis au 14 après 1842.


Suivi de Jean Vincent Dopter (16 et 62)

En 1803, on le trouve au numéro 16 : 1803 Inventaire après décès Marie-Louise Henneval épouse Dopter

Puis en 1811, en 1812 et 1813 dans les almanachs, on trouve Dopter fabriquant de bas au 62 de l'enclos.


Argument pour lieu du début de la numérotation

1832 Bail fond de commerce vin Guerbois à Lepage


Arguments pour cours

Cour du billard

1804 Inventaire après décès Pardevant veuve Leleu (sans num)

1825 Rapport sur Guérin pour autorisation foule à chapeaux (sans num)

1807 Inventaire après décès Pierre Bourdiol (n°15, écriture proche de "vieillard")

Nb : le plan N1-Seine-35 donne la position de la cours des billards.


Hésitation entre cours des Noyers n°15 avec cours du Puits n°18

1795 Décès subit Bordery


Liste exhaustive des sources par numéros

Numéro 1

(défaut) 1804 Inventaire après décès Pardevant veuve Leleu

1832 Bail fond de commerce vin Guerbois à Lepage


Numéro 2

1797 Décès Etienne Théodor Lefebvre

puis 1793 Magasins en gros de l’arrondissement

1837 à 1841 voir almanachs, Mermet arçonnnier. Devient 3 Cour de la Tour en 1842.


Numéro 3 "rue de l'enclos"

1797 Décès Etienne Théodor Lefebvre

puis 1793 Magasins en gros de l’arrondissement


Numéro 4

1803 Inventaire après décès Marie-Louise Henneval épouse Dopter

1811 voir Almanach, Rollot épicier


Numéro 5

1798-1799 Voir Almanach an VII[2] Leclerce cordonnier

puis 1793 Magasins en gros de l’arrondissement


Numéros 5, 6, 7, 8 Rue Saint-Jean

1827 Partage entre Fabien et Bertrand


Numéros 9, 10, 11 Rue Saint-Jean

1827 Partage entre Fabien et Bertrand


Numéro 6

1796 Boulangers de la section


Numéros 7 à 14

1832 Obligation créance sur Fabien et Candas Note : ces numéros correspondent à ceux notés au crayon sur le plan vente 1822 (présent sur le serveur Latran). Ils ne semblent pas être des numéros de maisons.


Numéro 7

1799-1800-1801, voir almanach an VIII, an IX : Marie, officier de santé puis chirurgien ;

voir ensuite 1802 Amphithéâtres Marye & Bardet et 1802 Fermeture salle de dissection Marye et 1802 Levée de scellés Marye et 1802 Suicide Elie Marie Louis Guilbert

1834-1841 voir Almanachs, Hénon (ou Hennon) ainé bonnetier, à partir de 1834 jusqu'en 1841. Veuve Hénon (ou Hennon) en 1842.


Numéro 8

1798-1799, voir almanach an VII[3] : David tourneur sur métaux (puis 1799-1800, voir almanach an VIII : David opticien, sans numéro)

1809 Mort accidentelle David (défaut ?)

1795 Décès subit veuve Roblot

1795 Mort Citoyen Gaël


Numéro 9

1802 Vente maison Granger à Post

1805 Mort subite Louis-Ovide Boursier

1818 Vente maison Granvilliers à Passy

défaut ? : 1824 Inventaire après décès Lionnot


Numéro 10

1798-1799, voir almanach an VII[4] : Poste cordonnier

1802 Suicide Elie Marie Louis Guilbert

1805 Mort subite Louis-Ovide Boursier


12 rue LeNoir

1830 Scellés justice de paix suicide Albouin


Petite rue numéro 13

1822 Rapport sur la dame Meunier pour autorisation commerce de vieux chiffons voir aussi almanachs 1828 à 1837, Meunier chiffonnier en gros au numéro 22


Numéros 12 et 13 rue Saint-Jean

1827 Partage entre Fabien et Bertrand


Numéros 14 et 15 rue Saint-Jean

1827 Partage entre Fabien et Bertrand


Numéro 14

1801 Enfant mort-né n°2

Voir almanachs 1828, 1830 puis 1834 Meunier, chiffonnier en gros au n°22. Puis au 14 en 1838. Puis au 22 en 1839. Puis au 14 après 1842.


Numéro 15

1792 Arnoult mort subite

1795 Décès subit Bordery

1807 Inventaire après décès Bourdiol

1821 Inventaire après décès Marie Françoise Riche épouse Proux (Roux ?)

1828 (à partir de) voir Almanachs, Jokin fabricant de clous

1830 Scellés justice de paix veuve Schitz


Numéro 16

1796 Boulangers de la section (rue de Latran ?)

1803 Inventaire après décès Marie-Louise Henneval épouse Dopter

puis 1811 voir Almanach, Dopter fabriquant de bas (défaut ?)



Numéro 17

1797 Décès Marie Jeanne Emilie Dejienne


Numéro 18

1792 Arnoult mort subite

1795 Décès subit Bordery

1800 Dissection

1800 Visite amphithéâtre dissection Ribes

1803 Mort subite Catherine Andrivaux


Numéro 19

1808 Inventaire après décès Antoinette Sorine épouse Gauthey


Numéro 21

1809 Mort accidentelle David


Numéro 22

1822 Inventaire après décès Frenoy épouse Desmoulins

Voir almanachs 1828, 1830 puis 1834 Meunier, chiffonnier en gros au n°22. Puis au 14 en 1838. Puis au 22 en 1839. Puis au 14 après 1842.


Numéro 24

1799 Rouverture cours de dissection Ribes

1800 Dissection

1800 Visite amphithéâtre dissection Ribes

1802 Fermeture amphithéâtre Ribes

1802 Levée de scellés Ribbes

1802 Visite salle de dissection Ribes


Numéro 29

1809 Mort subite Marie Ursule Rose veuve Jean François Verrier


Numéro 30

1812 Inventaire après décès Pierre Chassant


Numéro 31

1801-1804, voir almanach an X, an XI, an XII : Messier, peintre d'histoire


Numéro 32

1803 Disparition Benoit Georges


Numéros 34 et 35

1822 Inventaire après décès Vincent


Numéros 36 et 37

1822 Inventaire après décès Jean Baptiste Cibral

1823 Vente maison Gatine à Beaucé

1832 Vente maison Durand à Candas


Numéro 38

1798-1799, voir almanach an VII[5] : Comte cordonnier


Numéro 39

1797 Tanazare officier de Santé

1810 Rapport sur Halin pour la vente d'une gelée médicinale

Voir Girault in almanachs, serrurier au n°39 ou 49 à partir de 1843. Devient n°8 en 1843.


Numéro 40

1805 (?) Cadavre sur la voie publique

1804-1805, voir almanach an XIII : Tanazac officier de santé (passe au 16 ensuite)

1827 voir Dansau/Danseau dans almanach (ustensiles de chasse)


Numéro 42

1808 Mort subite Jeanne Fery veuve Claude Céçois


Numéro 45

1821 Inventaire après décès Marie Françoise Riche épouse Proux (Roux ?)


Numéro 46

1804 Décès Françoise Boussard épouse Jean Bisson


Numéro 48

1811 voir Almanachs, Audinot ou Audisot bonnetier, fabricant de bas et de tricot de Berlin


Numéro 49

Voir Girault in almanachs, serrurier au n°39 ou 49 à partir de 1843. Devient n°8 en 1843.


Numéro 50

1803 Mort subite Catherine Andrivaux

puis 1798-1799 voir almanachs an VII[6], Carrée cordonnier (défaut ?)


Numéro 52

1798-1799, voir almanach an VII[7] : Détal fabriquant de bas à métier (ou 54)

1821 à 1836, voir almanachs Hennon fabriquant de bas

1825 Inventaire après décès Saulnier épouse Hennon

1849 Inventaire après décès Hennon


Numéro 54

1798-1799, voir almanach an VII[8] : Détal fabriquant de bas à métier (ou 52)


Numéro 55

1794 Affaire Rigaud et Michel

1798-1799 voir almanachs an VII[9], Carrée cordonnier

puis 1803 Mort subite Catherine Andrivaux (défaut ?)

1828 Inventaire après décès Cornélie Molenaars épouse Rousselet


Numéro 59

1810 Rapport sur Halin pour la vente d'une gelée médicinale

1821 Inventaire après décès Marie Françoise Riche épouse Proux (Roux ?)


Numéro 60

1807 Mort subite Marie-Jeanne Delagre épouse Laine

1809 Mort accidentelle David


Numéro 61

1821 Inventaire après décès Marie Françoise Riche épouse Proux (Roux ?)


Numéro 62

1798-1799 voir Almanachs an VII[10], Veuve Boret fripière

1811 voir Almanachs, Dopter fabriquant de bas

puis 1803 Inventaire après décès Marie-Louise Henneval épouse Dopter (défaut?)

1805 Noyade Alexis Fontaine


Numéro 68

1798-1799, voir almanach an VII[11] : Thévenin cloutier


Numéro 76

1798-1799, voir almanach an VII[12] : Bruneau cordonnier et Simon mercier


Numéro 77

1794 Charles Beca

1801 Enfant mort-né

1801 Enfant mort-né n°2

1801-1802 Voir Almanach an X, Lallier opticien

Cette catégorie ne contient actuellement aucune page ni fichier multimédia.