Rue Saint-Honoré - Parcelle n°165 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Maisons n°163-165 (G. Davioud, 1852, II-17, voir Biblio).Original Ville de Paris/BHVP]

Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°219 [1] n° 597 n°140 n°165 n°149 [2]
Rattachement Terrier de la censive de l'archevêché [3] Paroisse Saint-Germain-l'Auxerrois Section des Gardes Françaises 4e Arrondissement (ancien) [4] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

Caractéristiques

Les maisons XVIIIe portant les n°159, 161, 163, 165 (Empire) sont démolies dans la deuxième moitié du XIXe siècle dans le cadre des opérations de percement du deuxième tronçon de la rue de Rivoli, décidée en 1848 [5], et de la création de la rue de Marengo, cette dernière approximativement positionnée sur l'emprise de la rue du Coq. La décision d'expropriation du n°165 (Empire) rue Saint-Honoré sur une parcelle de 160 m², est suivie du versement d'indemnités d'éviction aux propriétaires et locataires d'alors, Leclerc, prop., Andrieux, tenant garni, Lallemand, brocanteur [6].
Les nouveaux immeubles construits ensuite sur l'ilot redessiné portent aujourd'hui les n°147, 147 bis et 149 (actuel) et sont tous placés sur la parcelle actuellement cadastrée AT 153.

Propriétaire(s) avant 1789

  • Montgeris, propriétaire en 1700 de la parcelle n°384, censive de l'Archevêché, comprenant « Maison et deux boutiques » (AN., Q1/1099-3, Atlas de la censive du Roi, ca 1700, f°48, v°).
  • Mardilly, propriétaire en 1700 de la parcelle n°387, censive de l'Archevêché, comprenant « Maison et deux boutiques à l'enseigne AU ROY DE FRANCE » (AN., Q1/1099-3, Atlas de la censive du Roi, ca 1700, f°48, v°).
  • Quatremère, marchand drapier, propriétaire depuis 1770 de la parcelle n°219 du terrier de l'archevêché (Terrier, t. II/2, p. 156).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

  • Domaine national par confiscation des biens de Quatremère, condamné (1794).
  • Quatremère, famille (an VIII).

Maison N°140, propriété de Quatremère de Quincy, déporté, louée au Cn Bonnemain en septembre 1788 pour 9 ans à compter du 1er janvier 1789, restituée en l'an VIII. (Sommier des biens nationaux, t. 1, Art. 1348, p. 482).

Note : Il s'agit très vraisemblablement de Marc-Etienne Quatremère (Paris, Saint-Germain l'Auxerrois, 1751 - Paris, 1794), marchand drapier rue Saint-Denis, officier municipal de Paris, échevin, juge au tribunal de Commerce de la section des Marchés, officier municipal de la commune de Paris accusé de fausse évaluation et de spéculation lors d'une expertise, jugé et condamné à mort, exécuté le 4 pluviôse an II [23 janvier 1794] (Anonyme, Liste générale et très exacte des noms âges qualité et demeures de tous les conspirateurs qui ont été condamnés à mort par le tribunal révolutionnaire,..., Paris, 1794, n°2, p. 5 Consulter dans Gallica). Marc-Etienne Quatremère est fils de Nicolas-Etienne Quatremère (1725-1795) et d'Anne-Charlotte Bourgeot. Il est l'époux de Suzanne-Sophie Lesueur Florent et cousin du plus connu Antoine-Chrysostome Quatremère de Quincy, député à l'Assemblée législative, archéologue et écrivain (Geneanet, François Piet).

Propriétaires à partir de 1810

Non identifié

Occupants

  • Anonyme, inst. Musique à vendre (1794).

« N°140, face r. Grenelle, vend 1°bon forté-piano d'occasion, à bon compte, 2° Orgue à manivelle à 4 jeux dont un air de trompette 3° Serinette ordinaire à 8 airs et à 2 et 3 jeux. » (Affiches, 9 germinal an II [29 mars 1794], p. 6873).

  • Becoeur, naturaliste, s.n°(Tablettes 1791, rub. "Art").

« Becoeur, rue Saint-Honoré, barrière des Sergents, possède depuis 40 ans un préservatif dont l'efficacité est attestée pour la conservation des quadrupèdes et volatils disséqués, les garantit de vers, mines, insectes ainsi que les fourrures, pelleteries, tapisseries & autres étoffes susceptibles d'être dévorées par les insectes destructeurs. » (Tab. 91, "Art").

  • Bonnemain, Charles-Bernard, tapissier, locataire principal, n°597 (Royal) (1788, 1791), marchand de meubles, n°140 (Gardes) (1798).

Époux d'Agathe Tuart.

  • Carleanne, tailleur, n°140 (Gardes) (1798).
  • Coutèle, Marie-François-Stanislas, docteur en médecine (29 thermidor an XI), n°140 (Gard.) (1804), s. n°, rue Saint-Honoré (Préfecture, Liste médecins, 1807).

Médecin-chirurgien de l’École de médecine de Paris, ancien chirurgien des armées, membre de la Société médicale de Paris et de la Société de Pharmacie, membre associé de l’Athénée des Arts dans l’annuaire de cette société savante pour 1805, demeurant n°140 rue Saint-Honoré, vis-à-vis la rue de Grenelle.

  • Crosnier, Antoine, horloger, n°140 (Gardes) (1798), n°165 (Empire) (1805).

Intervient à un acte de février 1781 (AN, Tutelles, Y 5078A, f°203-207).

  • DeLaume, citoyen, n°140 (Gardes) (1795).

Il quitte la section et se va résider à Neuilly (AN, F7/4796, Registre pour inscrire les cartes de sûreté déposées au 4ème comité, f°22 Vo, s.n°, le 18 nivôse an III).

Enguerhard, carte (BHVP, Ephémères)
  • Dépôt de fayence angloise, n°597 (Royal) (Prévost, 1788).
  • Enguehard, papetier, n°165 (Empire).

« AU CHANT DE L'ALOUETTE, rue Saint-Honoré n°165, vis-à-vis celle de Grenelle à côté du GRAND FRÉDÉRIC, ci-devant place du Louvre n°21, ENGUEHARD, gendre du Sr Niodot, tient magasin de papier, registres […]. » (Carte commerciale, s. d., [après 1805], BHVP, Ephémères).

Facture Prestat, 1813 (BHVP, Ephémères)
  • Julliard, mercier, n°140 (Gardes) (1798).
  • Prestat, fils et Vestu, marchand drapier (1806, 1815).

« AU GRAND FRÉDÉRIC, rue Saint-Honoré, n° 165, en face de celle de Grenelle, Draperie de Prestat fils, en gros et en détail, Fantaisies pour culottes et gilets. » (Fact., 8 février 1815, BHVP, Ehémères).

  • Renaul, graveur, n°140 (Gardes) (1803).
  • Tuart, Agathe, épouse de Charles-Bernard Bonnemain.

Elle est elle-même fille de Jean-Baptiste Tuart, sœur de Nicolas Tuart et Marie-Madeleine Tuart, épouse en janvier 1771 (AN, Minutier central, étude LXI/9) de Pierre-Louis Boucault, distillateur, r. Saint-Honoré, près la Barrière des Sergents, s.n° (AN, Tutelles, Y 5165 B, 19 avril 1788, f°612-613), décédé le 14 avril 1788 (Journal de Paris, 17 avril 1788, p. 485).

  • Varangne (1793) Commissaire de police, membre du comité de la section des Gardes Françaises, vis-à-vis la r. de Grenelle, s. n° (Al. National, 1793-an II, p. 539 ; 1793, p. 265).

Bibliographie

  • Davioud, Gabriel-Jean-Antoine, Expropriations de 1852-1854 pour le prolongement de la rue de Rivoli, Recueil de dessins, Préfecture du département de la Seine, 2 vol. (Consulter en ligne sur le site des Bibliothèques spécialisées de Paris).
  • Babelon, Jean-Pierre, Les relevés de façade des maisons du quartier des Halles, Paris, Gazette des Beaux-Arts, 1966, tiré à part (BHVP, Usuels 711 BAB), dans lequel sont présentés et reproduits une grande partie des cahiers de Davioud.

Visiter les parcelles voisines

Numéro pair vers l'Ouest Parcelles en vis-à-vis côté Nord Numéro pair vers l'Est
n°160 (Empire)
rue de Grenelle
n°158 (Empire)
Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle côté Sud Parcelle contigüe vers l'Est
rue du Coq n°167 (Empire)
n°165 (Empire)
n°163 (Empire)

Notes et références

Les sources et références générales du projet Localisations parisiennes 1780-1810 sont regroupées dans : Sources & Références (Paris 1780-1810)
  1. Et n°384 et 385 dans l'Atlas de la censive du Roi de 1700.
  2. Tout le segment de la rue Saint-Honoré entre la rue de Rohan et l'Oratoire est remodelé au XIXe Voir le parcellaire actuel de cette zone, extrait du site officiel https://www.cadastre.gouv.fr.
  3. Voir la reproduction en fac-similé du plan de la censive de l'Archevêché. Cette parcelle apparait précédemment dans la censive des Messieurs de Saint-Germain sous les n°384-385 de la censive du Roi (AN., Q1/1099-3, Atlas de la censive du Roi, ca 1700, Deuxième plan de la rue Saint-Honoré, fol. 5 v°) Voir le 2ème plan.
  4. 4ème Quartier, Saint-Honoré ; Ilot 14 (AN, F/31/79/37). Voir le plan parcellaire en ligne.
  5. Voir le plan des destructions et des créations des nouveaux ilots (1853)
  6. AN, F/21/1707, Préfecture de la Seine, Ville de Paris, Registre des décisions du deuxième jury d'expropriation pour le prolongement de la rue de Rivoli, 22 avril 1854 (1ère catégorie, 1ère feuille).