Rue Saint-Honoré - Parcelle n°176 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°102 n°153-156 n°20-22 n°176 N. S.
Rattachement Terrier du Roi [1] Paroisse Saint-Eustache Halle-aux-Blés 4ème Arrdt (ancien) [2] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

  • Correspondance de configuration de la Parcelle Terrier n°102 et de la parcelle n°176 (Empire).
  • Présence continue de Longuemard (ou Longuemarre) de 1788 au n°155 (Royal) à 1806, au n°176 (Empire), en passant par le n°22 (Halles) en 1791, n°21 (Halles) 1793, n°22 (1798, 1803).
  • Présence continue de Guiart de 1798, n°20 (Halles) à 1806 n°176 (Empire) en passant par n°22 (Halles) (1803).

Caractéristiques

(BHVP)

Comme tout l'îlot XVIIIe du cloître Saint-Honoré, cette maison n°176 (Empire) de 113,40 m² au sol est acquise par la ville de Paris par contrat des 15 et 26 février 1913 pour permettre l'élargissement des rue Croix-des-Petits-Champs et Saint-Honoré (BHVP, Ephémères, 4-TOP-02679, article "Document officiel du 19 avril 1913.

La démolition intervient dans le courant de 1913 (Voir l'intervention de la Commission municipale du Vieux Paris).

Propriétaire(s) avant 1789

  • Le Chapitre-Saint-Honoré, propriétaire d'une maison et deux boutiques n°102 (Terrier du Roi, ca 1720) (AN, Q1 1099-3, f°13 v°).
  • Propriété du Chapitre Saint-Honoré, confisquée et vendue en 1791 (Sommier des Biens Nationaux, Art. 1699, p. 578).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

  • Municipalité de Paris.

« Maison rue Saint-Honoré, près la rue Croix-des-petits-Champs, louée à M. Longuemar, mise en vente sur adjudication par la municipalité de Paris à l'audience ordinaire de l'Hôtel-de-ville de Paris le jeudi 24 mai 1791, estimée à 65 400 livres. » (Bureau de la rue Saint-Magloire, Tableau des biens particuliers et journal des domaines nationaux qui sont à vendre, 18 mai 1791, p. 12. Gallica).

  • Jouvin.

« Parcelle 102 du terrier du Roi. Maison N° [S] 20 et 22 ... Vendue au Cn Jouvin, rue Honoré près le cloître en 1791. » (Sommier des Biens Nationaux, Art. 1699, p. 578).

Propriétaires à partir de 1810

Delongchamp, (AN, F/31/7/204) (1809).

Occupants

  • Aumont (d'), Heuvie-Pierre, employé, n°21 (Halle) (1795).

« Le citoyen Heuvie-Pierre Domont [signe d'Aumont], employé, demeurant rue Mauduet, n°491, nous a remis sa carte blanche de la section de la Réunion, sous le n°15 f°1, pour aller demeurer dans celle de la Halle-Aux-Blés, rue Honoré, n°21. » (AN, F7/4791, Registre des entrées-sorties de la section Réunion, 24 pluviôse an III [12 février 1795], n°690, f°492).

  • Capdeville, Jean-Baptiste, libraire, n°21 (Halle) (1793).

27ans, précédemment rue Montpensier, arrivé à Paris en 1783, né à Misson (Landes) (AN, F/7/4796, Registre des cartes de sûreté de la S. Halle-aux-Blés janvier-mars 1793, f°13, n°2104, le 20 février 1793 ; 2ème Registre des cartes de sûreté blanches, S. Halle-aux-Blés, mai-17 août 1793, f°49, n°2734, le 9 août 1793).

  • Defoy, médecin, n°20 (Halle) (1798).
  • Delorme, François, employé, n°20 (Halle) (1793).

34 ans, précédemment à Versailles, arrivé à Paris depuis 2 ans, né à Leruyre ? [addendum dans la colonne "observations"] « A remis sa carte attendu qu'il quitte la section pour aller Section Mont-Blanc rue Lafontaine le 11 avril 1793 ». (AN, F/7/4796, Registre des cartes de sûreté de la S. Halle-aux-Blés janvier-mai 1793, f°12, n°2075, le 19 février 1793).

  • Garin, bijoutier-joaillier, n°22 (Halle) (1799-1802).
  • Guiart, Dominique-Louis, apothicaire (1793, 1798, 1803, 1806).

Il s'agit de Guyart fils, professeur de Botanique (C. Warolin, « La création de l'école de pharmacie de Paris en 1803 », Revue d'Histoire de la pharmacie, n°339, oct. 2003, p. 458, Lire en ligne sur Persée), adjoint de son père, tous deux membres de la Société libre des Pharmaciens de Paris en 1796 (Al. N., An V, [1796-1797], p. 385) le fils demeurant précédemment avec son père au n°91 (Royal).

« Guiart, apothicaire demeure présentement n°20 vis-à-vis de la R. du Champ-Fleuri près la barrière des Sergents. » (Affiches, 25 mai 1793, p. 2255). Succ. de Picard et Sagot, il était situé auparavant vis-à-vis de la maison d'Aligre [n°91 (K)].

Carte de sûreté établie au nom de Guyart, Dominique Louis, apothicaire, 30 ans, n°20 (Halles), précédemment rue St Honoré, né à Paris (AN, F7/4796, Registre de renouvellement des cartes de sûreté de la S. Halle-aux-Blés avril-mai 1793, f°17, n°577, 8 mai 1793).
Il figure comme membre de l’Athénée des Arts dans l’annuaire de cette société savante pour 1805, demeurant n°20 rue Saint-Honoré près la rue Croix-des-Petits-Champs.

  • La Fontaine, artiste-peintre, négociant en peinture, n°22 (Hal.) (1799, 1801).

Pierre-Joseph La Fontaine (Courtrai, 1758-Paris, 1835) expose à Paris à partir de 1789. Il est spécialisé dans les peintures d’architecture et de paysages, comme l’indique cette notice :
« Fontaine (architecture), Rue Honoré, 22 – Halle-au-bled. Ce jeune artiste a peint le Panorama, représentant la vue de Paris et de ses environs, prise du télégraphe des Tuileries. » (Almanach du Commerce pour l’an IX, p. 272).
Pendant le Directoire il exerce aussi une activité de négociant et marchand d’art, ainsi cette vente aux enchères le 22 frimaire an VII [12 novembre 1798] de peintures « recueillies » en Flandre et Hollande (Catalogue d’une collection précieuse de tableaux des trois écoles, appartenant au Cen La Fontaine, artiste et négociant,…, Paris, … Chez la Fontaine, peintre à la maison de Bullion [salle des ventes rue J-J Rousseau], an VII, voir en ligne).

Longuemarre-fourbisseur-chasse-176 1827.JPG
  • Longuemard, Pierre, marchand mercier, locataire principal n°155 (Royal) (1788, 1789, 1791), n°21 (Halles) (1793), n°22 (Halles) (1798, 1800, 1803), n° 176 (Empire) (1806, 1827).

Pierre Longuemarre est époux de Julie Jeanne Grégoire, décédée en septembre 1782. Nommé tuteur de ses enfants Charles, Julie-Élisabeth et Louis, il certifie la véracité de l'inventaire après décès par l'acte du 10 octobre 1782 (AN, Tutelles, Y 5297, f°17).

Locataire principal en 1789 pour 3, 6, 9 années. (Sommier des Biens Nationaux, Art. 1699, p. 578).

Une carte de sûreté est établie le 2 mai 1793 au nom de Pierre Longuemart, Marchand mercier, 56 ans, né à Rouen, arrivé à Paris à l'âge de 30 ans, précédemment rue du Temple, domicilié n°21 (Hal.) rue St Honoré (AN, F7/4796, Registre de renouvellement des cartes de sûreté de la S. Halle-aux-Blés avril-mai 1793, f°6, n°168). Une deuxième carte, établie le 30 septembre 1793, portant nom, profession et adresse identiques, indique sa naissance à Bracquetuit (Seine-Inférieure, 45 Km au nord de Rouen), un âge de 57 ans, une arrivée à Paris il y a 33 ans et un domicile antérieur rue du Temple (AN, F7/4796, 3ème Registre des cartes de sûreté blanches, Section Halle-aux-Blés, 1793, f°12, n°3269).

« La Commission des armes et poudres rendra au citoyen Longuemard, marchand rue Honoré, les livres de poudre de Berne enlevées chez lui par ordre du Comité de sûreté générale et remises dans les magasins de l'Agence » (Comité de Salut Public, Séance du 17 septembre 1795, RACSP, t. 27, p. 479). Note : la poudre de Berne est une poudre en grains ronds de grande qualité adaptée au tir à balle par les grosses carabines se chargeant par la bouche.

En 1827, l'un de ses fils tient encore boutique à la même adresse, à l'enseigne A LA LEVRETTE, poudre, quincaillerie, ustensiles de chasse et de ménage (Fact. 14 juin 1827, BHVP, Éphémères).

  • Ollivier, Pierre, commis marchand, n°22 (Halle) (1794).

17 ans, précédemment à Melun, arrivé à Paris il y a 3 ans, né à Paris (AN, F/7/4796, Registre des cartes de sûreté rouges An II Section Halle-aux-Blés Brumaire-Thermidor an II, f°56, n°2087, le 27 juin 1794).

  • Sevin, orfèvre bijoutier, n°156 (K) (1788).

Apposition de scellés sur les marchandises, effets et papiers après l'absence du Sr Sevin, Md orfèvre, joaillier et bijoutier, r. S. Honoré près la Barrière des Sergents (Journal de Paris, 27 novembre 1789, p. 1540).

  • Senec (Sevin ?), orfèvre, n°21 (Halle) (1798).
  • Souchart, Frédéric-Jacques, employé, n°21 (Halle) (1793).

23 ans, précédemment rue Saint-Martin, né à Paris (AN, F/7/4796, Registre des cartes de sûreté de la S. Halle-aux-Blés janvier-mai 1793, f°20, n°2283, le 19 mars 1793 ; Registre des cartes de sûreté de la S. Halle-aux-Blés janvier-mai 1793-2e partie, f°12, n°371, le 6 mai 1793).

Résidents

Visiter les parcelles voisines

Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle Parcelle contigüe vers l'Est
n°178 (Empire)
n°176 (Empire)
n°174 (Empire)
Parcelles en vis-à-vis côté Sud
n°189 (Empire)
rue du Champ-Fleury
n°187 (Empire)

Notes et références

Les sources et références générales du projet Localisations parisiennes 1780-1810 sont regroupées dans : Sources & Références (Paris 1780-1810).
  1. Cette parcelle est portée sur le 2ème plan de l'Atlas du terrier de la Censive du Roi (ca 1700). Voir ce 2ème plan.
  2. Quartier Banque de France; ilot n°14 (AN/F/31/80/15) Voir le plan cadastral.