Rue Saint-Honoré - Parcelle n°106 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Révision datée du 5 décembre 2020 à 10:33 par Dominique Waquet (discussion | contributions) (Occupants)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°157 n°89-90 n°87 (?)-89 n°106 n°106
Rattachement Terrier Archevêché [1] Paroisse Saint-Eustache Halle-aux-Blés 4ème Arrdt (ancien) [2] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

  • Identité de configuration de la parcelle n°157 (Terrier Archevêché) et de la parcelle cadastrée n°106(Empire).
  • Présence de la famille Loupia depuis 1740 (n°157 (Terrier) jusqu'en 1791 au n°90 (Royal).
  • La correspondance du n°88 (sectionnaire) avec le n°106 (Empire) est prouvée par la présence de Dugué sur la période 1793-1806.

Caractéristiques

L'immeuble XVIIIe n°106 (Empire) est conservé. Les n°106-108-110 (Empire et actuel) sont réunis aujourd'hui dans la parcelle AT 4.

Propriétaire(s) avant 1789

Loupiat, marchand, propriétaire de la parcelle 157 (Terrier), demeurant dans la maison depuis 1740. (Terrier, t. II/2, p. 153, Planche XXXIII).

En 1740, le propriétaire de cette parcelle est Jean-Charles Loupia, époux de Marie-Julienne Nolin. Cette dernière, déclarée veuve et domiciliée rue Saint-Honoré, paroisse St Eustache, sur un acte du 15 janvier 1783, est vraisemblablement la mère de Loupia répertorié dans les almanachs pour 1788 et 1791 (AN, ET-XV-962, Registre des inventaires, f°109 et s., Geneanet). On trouve aussi Louis Loupia, Md mercier, paroisse St Eustache, dans un acte du 7 janvier 1730 (AN, Y 4451, f°293).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

Propriétaires à partir de 1810

Non déterminé (AN, F/31/5/397).

Occupants

  • Chartier, Antoine, tailleur, n°89 (Halle) (1793).

27 ans, n°89 (Halle-aux-Blés), arrivé à Paris depuis 4 ans, né à Guingamp, ne sait pas signer (AN, F7/4796, 2ème Registre des cartes de sûreté blanches, Section Halle-aux-Blés, 1793, f°28, n°2074, le 4 juillet 1793).

  • Dalibon, Charles-Philippe, marchand fripier, n°88 (Halle) (1793).

30 ans, n°88 (Halle-aux-Blés), arrivé à Paris depuis 30 ans, né à Montreuil, signe (AN, F7/4796, 3ème Registre des cartes de sûreté blanches, Section Halle-aux-Blés, 1793, f°8, n°3153, le 10 septembre 1793).

  • Desiste, Louis-François, perruquier, n°89 (Halle) (1794).

29 ans, précédemment Section du Temple, arrivé à Paris depuis 3 ans, né à Paris (AN, F/7/4796, 4ème Registre des cartes de sûreté blanches, S. Halle-aux-Blés, 2 nivôse-19 prairial an II, f°4, n°3717, le 24 janvier 1794).

  • Dugué, Jean-Benoit, négociant, n°88 (Halle) (1793, 1798, 1799, 1803), associé à Maréchal, mercier, n°106 (Empire) (1806).

Jean-Benoît Dugué (Roissy-en-France, 1754 - Paris, après 1826) est l'époux de Anne Boisseau. (AM Paris, DQ7/553, Registre des déclaration de succession, n°44) (Geneanet, Straub et Morel).

Une carte de sûreté est établie le 8 octobre 1792 au nom de Jean-Benoist Dugué, Md mercier, âgé de 37 ans, né à Roissy, arrivé à Paris il y a 17 ans, domicilié n°228 rue St Denis depuis 4 ans et antérieurement au n°200 rue St Denis. (AN, F7/4798, n°324). Quelques mois après, J.-B Dugué ayant déménagé se fait établir une carte de sûreté avec les éléments suivants : Dugué, Jean-Benoit, négociant, 39 ans, n°88 (Halle-aux-Blés), précédemment rue St Denis, arrivé à Paris, depuis 24 ans, né à Choisy, signe (AN, F7/4796, 2ème Registre des cartes de sûreté blanches, Section Halle-aux-Blés, 1793, f°24, n°1925, le 25 juin 1793).
« Le citoyen DUGUÉ, successeur et neveu de la veuve Loupia, donne avis qu’il n'a point changé de domicile qu’il demeure toujours rue Saint-Honoré, n 88 et 90, entre celles d’Orléans et des Vieilles-Etuves, vis-à vis l’hôtel d’Aligre, à l’enseigne de l’Y grec, qui existe depuis deux cents ans, faisant le commerce d'aiguilles et d’épingles ; qu’il n’est point associé ni parent avec ceux qui ont voulu imiter son enseigne pour induire en erreur les personnes qui l'honorent de leur confiance… » (Le Courrier des Spectacles, 13 novembre 1801, p. 4).

  • Dunoyer, Michel, commis, n°88 (Halle) (1793).

46 ans, n°88 (Halle-aux-Blés), précédemment rue du Four, arrivé à Paris depuis 4 ans, né à Lons-le-Saulnier (Jura), signe (AN, F7/4796, 2ème Registre des cartes de sûreté blanches, Section Halle-aux-Blés, 1793, f°43, n°2538, le 6 août 1793).

  • Hanaut, Jean-Louis, n°89 (Halle) (1794).

54 ans, n°89 (Halle-aux-Blés), précédemment S. Contrat social, arrivé à Paris depuis 12 ans, né à Fontenay-aux-Roses (Département de Paris), ne sait pas signer (AN, F7/4796, 4ème Registre des cartes de sûreté blanches, Section Halle-aux-Blés, 1793-94, f°9, n°4022, le 7 germinal an II).

  • Lamiral, Jean, cordonnier, n°89 (Halle) (1794).

n°89 (?), va S. Invalides, (AN, F7/4796, Registre pour inscrire les cartes de sûreté déposées au 4ème comité, f°22 Ro, s.n°, le 18 nivôse an III).

  • Lavallée, Honoré, employé, n°88 (Halle) (1795).

36 ans, n°88 (Halle-aux-Blés), arrivé à Paris depuis 15 ans, né à Senlis (AN, F7/4796, 2ème Registre des cartes de sûreté du 4ème Comité révolutionnaire, an III, f°76, n°1607, le 26 ventôse an III).

  • Loupia, mercier, s. n° (1783), n°90 (Royal) (1788, 1791).

Jean-Charles Loupia, marchand mercier, époux -décédé en 1783- de Marie-Juliette Nolin (Étude de Me Girardin, inventaire après décès de Jean-François Nolin, 15 janvier 1783, AN ET-XV-962, Registre des inventaires 1er-15 janvier 1783, f°109 lire en ligne).
« Loupia, rue St Honoré, à l'Y GREC, tient un des plus fameux magasins & des plus renommés pour les aiguilles & épingles de première qualité. », s. n° (Tab. Suppl. 1776).

« Loupia, marchand de la Reine, À L'Y GREC, r. Saint-Honoré, vis-à-vis l'hôtel d'Aligre, ci-devant le Grand Conseil, près de la Croix du Trahoir. Figure sur les almanachs de 1777. On a de lui une carte-adresse, imprimée de moyenne grandeur et de format oblong. Sur la longue liste de objets que vendait ce mercier, après les belles épingles, …, on voit figurer cire d'Espagne très fine, papier, plumes et cure-dents. » (Grand-Carteret, p. 263). Note : Il n'a pas été trouvé de carte de sûreté au nom de Loupia (1792-1794) : La personne citée en 1788-1791 doit être sa veuve, comme le laisse supposer l'annonce de Dugué en 1801.

  • Maréchal, mercier associé à Dugué, n°106 (Empire) (1806).
  • Redouté, Paul, marchand, n°88 (Halle) (1793).

58 ans, n°88 (Halle-aux-Blés), (AN, F7/4796, 3ème Registre des cartes de sûreté blanches, Section Halle-aux-Blés, 1793, f°14, n°3367, le 27 octobre 1793).

  • Picquenot, Hyacinthe, citoyen, n°87 (Halle) (1793).

35 ans, précédemment à Bures, arrivé à Paris depuis le 29 Frimaire né à Coudeville (Manche) (AN, F/7/4796, Registre des cartes de sûreté rouges An II Section Halle-aux-Blés Brumaire-Thermidor an II, f°34, n°1539, le 22 décembre 1793).

Résidents

Visiter les parcelles voisines

Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle Parcelle contigüe vers l'Est
n°108 (Empire)
n°106 (Empire)
n°104 (Empire)
Parcelles en vis-à-vis côté Sud
n°123 (Empire)
n°121 (Empire)
n°119 (Empire)

Notes et références

Les sources et références générales du projet Localisations parisiennes 1780-1810 sont regroupées dans : Sources & Références (Paris 1780-1810).
  1. A. Brette, Atlas de la censive de l'Archevêché, Paris, Imprimerie Nationale, 1906, Feuillet 33. Voir le feuillet 33. Cette parcelle est également visible sur le 2ème plan de l'Atlas du terrier de la censive du Roi pour la rue Saint-Honoré (ca 1700). Voir le 2ème plan.
  2. Quartier Banque de France; Ilot 18 (AN, F/31/80/19). Voir le plan parcellaire en ligne.]