Rue Saint-Honoré - Parcelle n°365 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher


Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Avertissement : Dans ce segment Sud-Ouest de la rue Saint-Honoré, l'imprécision graphique de l'Atlas du terrier des censives du Roi (ca 1720), l'ancienneté, par rapport au premier numérotage de type Royal (1780), des attributions de propriété et de location qui y figurent, justifient que l'enchaînement des correspondances de numéros proposé ici ne puisse être envisagé que comme une hypothèse.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°266 n°418 n°25 n°365 n°257
Rattachement Terrier de la censive du Roi [1] Paroisse Saint-Roch Section Tuileries 1er Arrondissement (ancien) [2] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

  • Identité de configuration des trois parcelles n°412 (Royal) apparaissant sur le plan annexé au rapport des experts de 1790, n°367 (Empire) du plan cadastral Vasserot-Bellanger (ca 1830) et n°257 (type actuel) du plan cadastral de 1880 (AN, PP/11860/B).
  • Présence de Héraut confirmée par plusieurs sources (voir ci-dessous) de 1788 à 1791 au n°418 (Royal) dans cette maison identifiée au n°25 (Section) et n°365 (Empire) au Sommier.

Caractéristiques

  • « Cette maison [n°418 Royal] consiste en deux corps de logis dont un sur la rue ayant deux croisées de face, double en profondeur, élevé d'un rez-de-chaussée de deux étages carrés et autre petit étage pratiqué dans le comble. Ce comble formant pignon sur la rue et sur la cour.

Le second corps de logis est simple profondeur et n'est élevé que d'un rez-de-chaussée et de deux étages carrés avec comble au-dessus.
Entre ces deux corps de logis est une petite cour à droite de laquelle est l'escalier qui exploite toutes les pièces des deux corps de logis...
Ensuite est un très grand terrain sur lequel est construit un grand hangard en charpente couvert de tuile appartenant au locataire... » (AN, Q2/119, Commission d'aliénation des biens du clergé, MM. Maugin et Normand, experts, Rapport d'expertise, Nord de Paris, 3ème subdivision, 10ème lot, maison n°418 [Royal], rue Saint-Honoré, Paris, 16 août 1790).

Consulter et télécharger l'intégralité du rapport des experts transcrit par Dominique Waquet.

  • Cette maison a été démolie et reconstruite au XIXe. Elle se trouve avec la maison n°363 (Empire) soit le n°255 (actuel) sur la parcelle aujourd'hui cadastrée BD 58.

Propriétaire(s) avant 1789

Les Dames de l'Assomption, propriétaires, louent le tout au Sr Héraut, maître plombier par bail en date du 18 mars 1788 pour 9 années consécutives à commencer du premier janvier 1789. (AN, Q2/119, Commission d'aliénation des biens du clergé, Id.) (Sommier des biens nationaux, art. 150, p. 37).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

Thouin, boulanger, acquiert cette maison le 21 février 1791. (Sommier des biens nationaux, Art. 150, p. 37).

Propriétaires à partir de 1810

Chemin, Mme Veuve, épouse Pichoux (AN, F/31/7/197).

Occupants

  • Anonyme, maître perruquier, sous-locataire de la boutique du rez-de-chaussée, n°418 (Royal) (1790, AN, Q2/119).
  • Chemin, plombier, n°25 (S. Tuileries) (1798), n°365 (Empire) (1806).
  • Héraut, Maître plombier, locataire principal, n°418 (Royal) (1788) (1790, AN Q2/119, voir ci-dessus), n°25 (Tuileries) (1790, 1791).

Hérault, maître plombier, carreleur-paveur, emploie six ouvriers et sollicite régulièrement l'administration des finances de Paris pour qu'elle lui fournisse du numéraire contre des assignats pour pouvoir leur verser leurs salaires (AN, F/30/115, Requêtes des 3 mars, 9 avril, 30 octobre 1790, 13 mars 1791).

  • Leroy, non-commerçant, n °365 (Empire) (1806).

Résidents

Visiter les parcelles voisines

Numéro pair vers l'Ouest Parcelles en vis-à-vis côté Nord Numéro pair vers l'Est
Rue Neuve-du-Luxembourg n°376 (Empire)
n°374 (Empire)
n°374 (Empire)
Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle côté Sud Parcelle contigüe vers l'Est
n°367 (Empire)
n°365 (Empire)
n°363 (Empire)

Notes et références

Les sources et références générales du projet Localisations parisiennes 1780-1810 sont regroupées dans : Sources & Références (Paris 1780-1810)
  1. Atlas de la censive du Roi, Sixième plan de la rue Saint-Honoré (AN, Q1 1099/3, fol. 28 v°)Voir le plan.
  2. 4ème Quartier, Tuileries ; Ilots 10-11 (AN, F/31/73/36). Voir le plan parcellaire en ligne.