Cloître Saint-Honoré - Parcelle n°5 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs.

Type (période) Terrier (avant 1780) Kreenfeldt (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) n. s.
Numéro Partie du n°107 n. s. n° ? n°5 n. s.
Rattachement Terrier du Roi [1] Paroisse Saint-Roch Halle-aux-Blés 4ème Arrdt (ancien) [2] 1er Arrondissement
Implantation des maison Vaucher et Besser (1791)

Correspondance des numéros

Caractéristiques

Cette parcelle, étroite et tout en profondeur, se compose d'une maison de deux croisées de face sur le cloître, d'une cour, d'un deuxième corps de logis ensuite et d'une maison sur une portion de terrain désaligné louée par Mme veuve Raymond qui jouit également d'un jardin situé au nord de la parcelle n°3 (Emp.), maison de Prémart. Voir le schéma d'implantation dressé par D. Waquet à partir de AN, Q2/121/37, Comité d'aliénation des biens nationaux, MM. Mouton et Villetard fils, architectes, Rapport d'expertise, Deux maisons du cloître Saint-Honoré, occupées par la Dame Besser, les Sr Blondel et Vaucher, et autres, Paris, 22 février 1791. (Lire en ligne sur archive.org la transcription par D. Waquet)
Le deuxième corps de logis héberge jusqu'en 1791 la maîtrise des enfants de chœur du chapitre. Au vu de la description de cette maison, la maîtrise ne doit pas loger beaucoup d'enfants. A moins qu'il ne s'agisse que de salles de cours et de répétition.
Les experts observent que cette parcelle doit être amputée de l'emprise de la future rue Montesquieu entre la Cour des Fontaines du Palais-Royal et la rue du Bouloi.

Les constructions de cette parcelle comme toutes celles de l'ancien enclos Saint-Honoré sont démolies à partir de 1913 à la suite des expropriations pour élargissement des voies du pourtour (Voir l'intervention de la Commission municipale du Vieux Paris). Sur le vaste terrain ainsi libéré les Grands Magasins du Louvre y font bâtir en 1919 une vaste annexe/réserve, dévolue en 1941 au Ministère des Finances puis en 1996 au Ministère de la Culture, aujourd'hui sur la Parcelle cadastrale AU 23.

Propriétaire(s) avant 1789

  • Chapitre Saint-Honoré.

Depuis le XIIIe siècle le chapitre Saint-Honoré est propriétaire de l'ensemble des parcelles formant l'enclos Saint-Honoré jusqu'à la nationalisation des biens du clergé en 1790.

Propriétaire(s) Révolution-Empire

Louis-Jean Focard-Château, vraisemblablement comme prête-nom d'un investisseur et/ou d'une personnalité politique, se porte acquéreur de cette parcelle, de ses trois corps de logis, cour et jardin (Sommier des Biens Nationaux, t. 1, maison Vaucher-Desmarteaux, art. 1714) ainsi que de 3 autres parcelles du cloître Saint-Honoré [3] dont chacune se voit amputée, au Nord, d'une superficie plus ou moins importante destinée au percement et au lotissement de la future rue Montesquieu.
Il enlève ces parcelles pour la somme totale de 4.939.050 fr lors d'une vente sur adjudication groupée le 25 messidor an IV.

Propriétaires à partir de 1810

Sans indication dans (AN, F/31/).

Occupants

  • Bardin, Pierre-Antoine, clerc tonsuré, maître des enfants de chœur du chapitre Saint-Honoré, cloître Saint-Honoré (1789).

Intervenant à un acte du 22 janvier 1789, à la suite du décès de son voisin Antoine Commarieux, Md tapissier. (AN, Registre des Tutelles, Y 5174B, 28 janvier 1789, f°699-703).
Il demeure dans une maison au Nord du Cloître louée à plusieurs personnes (AN, Q2/121/37, Mouton et Villetard fils, architectes, Rapport d'expertise, Deux maisons du cloître Saint-Honoré, occupées par la Dame Besser, les Sr Blondel et Vaucher, et autres, Paris, 22 février 1791). Cette maison correspond vraisemblablement au n°5 (Emp.)

  • Desmarteaux, Lambert-Gabriel, marchand tapissier, cloître St Honoré (1789) (1793).

Lambert Desmarteaux époux d’Anne Commarieux, fille d'Antoine Commarieux, Md tapissier, même adresse. (AN, Tutelles, Y 5174B, 28 janvier 1789, f°699-703). L. Desmarteaux (alors 23 ans) et A. Commarieux (alors 26 ans) ayant eu auparavant un enfant illégitime se sont mariés en septembre 1785 avec dispense du vicaire général du diocèse de Paris (AN, Registre des Dispenses, 28 septembre 1785, Z1o-183, f°1129).
Demarteaux, volontaire, Garde nat., 6ème div., 7e bataillon (Saint-Honoré), 2e comp., cloître Saint-Honoré (Almanach militaire, 1789).
Lambert-Gabriel Demarteaux, tapissier, 30 ans, demeurant au cloître Saint-Honoré (Halles), né à Paris (AN, F7/4796, Registre des cartes de sûreté de la S. Halle-aux-Blés octobre 1792- janvier 1793, f°27, n°746, le 16 octobre 1792).
Desmarteaux est cité comme demeurant dans cette maison acquise en messidor an IV par Focard-Château (Sommier, t. 1, art. 1714).

  • Poisson, Jean-Baptiste-Marie, artiste-peintre, cloître (Halles), maison de la maîtrise (1776), (1792-1793).

Poisson, dessinateur et graveur est cité en 1776, maison des enfants de chœur, au cloitre St Honoré (J. Guiffrey,Histoire de l’Académie de Saint-Luc, Paris, E. Champion, 1915, p. 423, Gallica).
« Cris de Paris, estampe, par M. Poisson, chez l’auteur, cloître Saint-Honoré, maison de la Maîtrise, au fond du jardin. (Gazette et avant-coureur de Littérature, Juin 1774, n°46, p. 8).
59 ans, précédemment au Palais-Royal, rue des Bons-Enfants, né à Paris (AN, F7/4796, Registre des cartes de sûreté de la S. Halle-aux-Blés octobre 1792- janvier 1793, f°41, n°1234, le 2 novembre 1792 ; Registre de renouvellement des cartes de sûreté de la S. Halle-aux-Blés avril-mai 1793, f°18, n°591, le 9 mai 1793).

  • Raymond, veuve, locataire d’une petite maison et d’un grand jardin au Nord du cloître (1791).

Elle demeure dans une maison au Nord du Cloître louée à plusieurs personnes (AN, Q2/121/37, 22 février 1791, Id.).

  • Vaucher, Simon-Michel, marchand boursier, cloître (Halles) (1791, 1793).

Il demeure dans une maison au Nord du Cloître louée à plusieurs personnes (AN, Q2/121/37, 22 février 1791, Id.).
Carte de sûreté au nom de Simon-Michel Vaucher, demeurant cloître Honoré, 64 ans, précédemment rue de Cléry, arrivé à Paris depuis 35 ans, né à Montmartin (Doubs), signe (AN, F7/4796, Registre de renouvellement des cartes de sûreté de la S. Halle-aux-Blés avril-mai 1793, f°31, n°1024, le 18 mai 1793).

  • Vaucher, parasols, au cloître (1789), n°169 (K 91) (Tablettes, 1791).

Vauché, volontaire, Garde nat., 6ème div., 7e bataillon (Saint-Honoré), 2e comp., cloître Saint-Honoré (Almanach militaire, 1789).

Voir les listes d'occupants du cloître Saint-Honoré entre 1780 et 1810.

Visiter les parcelles voisines

Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle Parcelle contigüe vers l'Est
Cloître n°3 (Empire)
Cloître Saint-Honoré n°5 (Emp.)
Cloître n°7 (Empire)
Parcelles en vis-à-vis côté Sud
Cloître n°14 (Empire)
Cloître n°16 (Empire)
Cloître n°16 (Empire)

Références et bibliographie

Par convention et pour ne pas alourdir le texte des notices :

Notes

  1. Cette parcelle est portée sur le 2ème plan de l'Atlas du terrier de la Censive du Roi (ca 1700). Voir ce 2ème plan.
  2. Quartier Banque de France; ilot n°14 (AN/F/31/80/15) Voir le plan cadastral.
  3. Le lot acquis par Focard-Château est composé au total de 8 parcelles, les 6 correspondent aux n°3, (Empire) du cloître et les parcelles n°18 (Halle) rue des Bons-Enfants (Sommier, t. 1, art. 1680) et n°19 (Halle) rue Croix-des-Petits-Champs (Sommier, t. 1, art. 1652).