Rue Montesquieu (Paris) Parcelles et habitants Révolution-Empire

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Le percement de la rue Montesquieu, déjà inscrit dans les perspectives urbanistiques des experts dès 1791 est définitivement acté en 1793 par la Commission Municipale à la demande du Comité de Section sur des terrains appartenant au ci-devant cloitre Saint-Honoré entre la rue des Bons-Enfants, face à la cour des Fontaines du Palais-Égalité, et la rue Croix-des-Petits-Champs, au carrefour avec la rue du Bouloi. Les terrains, y compris une partie de la maison du Sr Amelin, sont adjugés le 25 messidor an IV à Louis-Jean Focard-Château (Sommier, t. 1, art. art. 1716, p. 582). Le percement est réalisé en 1802 (Lazare, Dictionnaire administratif des rues de Paris, 1842, p. 460-461).

Du fait de la démolition des maisons situées sur le tracé de la nouvelle rue, plusieurs nouveaux bâtiments sont construits sur ses rives. Ainsi au Sud de la nouvelle rue et du côté de la rue Croix des Petits Champs est édifié un vaste immeuble au rez-de-chaussée duquel sont ménagés au n°3 et 5 (Emp.) deux passages marchands appelés Galeries Montesquieu qui donnent accès au Cloître Saint-Honoré.

La rue, située sur le territoire de la paroisse Saint-Eustache, appartient alors à la section de la Halle-aux-Blés .

Arrondissements (1795-1859)

La rue Montesquieu est intégrée au quartier Banque 4ème arrondissement, entre

Avec la numérotation de type Empire (1805) elle commence rue Croix-des-Petits-Champs, du n°2 au n°8 rive Nord et du n°1 au n°7 rive Sud [1].

Bibliographie

Notes et références

  1. Lazare, Dictionnaire des rues de Paris, 1844, p. 460.