Rue Saint-Honoré - Parcelle n°111 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Enfilade n°111-153 rue Saint-Honoré (c. Marville, 1865)

Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°422 s. n° (pas de porte) s. n° (pas de porte) n°111 n°111
Rattachement Censive de Saint-Germain [1] Paroisse Saint-Germain-l'Auxerrois Section des Gardes Françaises 4e Arrondissement (ancien) [2] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

Caractéristiques

Fontaine du Trahoir (D. Waquet, 2016)

FONTAINE ET CROIX DU TRAHOIR À l'angle de la rue de l'Arbre-Sec et de la rue Saint-Honoré, la Croix du Trahoir ou très anciennement "Croix du Tiroir" est appuyée sur l'angle d'un pavillon bâti en 1606.
Poncet de La Grave en 1756 fait observer : « La Fontaine de la Croix du Trahoir peut fournir à la rue S. Honoré un embellissement charmant. Pour cela il faudrait abattre le mauvais bâtiment auquel elle est adossée et construire à la place une fontaine en marbre avec un bassin arrondi, la statue du roi placée au-dessus de toute l’élévation ferait un très bel effet » [3].

En 1774, est érigé par Soufflot un monument mettant en valeur la fontaine initialement élevée par François 1er à côté de la Croix du Trahoir. (Prévost, Louvre, 2ème partie, p. 6) (Pessard, Dictionnaire,..., p. 1341) (Rochegude, Guide pratique à travers le Vieux Paris, 2ème éd. Paris, Hachette, 1903, p. 119). La Fontaine du Trahoir est toujours visible de nos jours au coin de la rue de l'Arbre-Sec.

Propriétaire(s) avant 1789

Fontaine du Trahoir, le roi, propriétaire, n°422, censive de Saint-Germain (AN, Q1/1099-3, Atlas de la censive du Roi, ca 1700, f°52 r°).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

Non identifié

Propriétaires à partir de 1810

Non identifié

Visiter les parcelles voisines

Numéro pair vers l'Ouest Parcelles en vis-à-vis côté Nord Numéro pair vers l'Est
n°98 bis (Empire) Rue des Vieilles-Étuves
n°98 (Empire) - n°96 (Empire)
n°94 (Empire)
Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle côté Sud Parcelle contigüe vers l'Est
n°113 (Empire)
n°111 (Empire)
Rue de l'Arbre-Sec n°109 (Empire)

Notes et références

Les sources et références générales du projet Localisations parisiennes 1780-1810 sont regroupées dans : Sources & Références (Paris 1780-1810)
  1. AN., Q1/1099-3, Atlas de la censive du Roi, ca 1700, Deuxième plan de la rue Saint-Honoré, fol. 5 v°. Voir le 2ème plan.
  2. 4ème Quartier, Saint-Honoré ; Ilot 11 (AN, F/31/79/34). Voir le plan parcellaire en ligne.
  3. M. Poncet de La Grave, Projet des embellissements de la ville et des faubourgs de Paris, Partie 1, Paris, Chez Duchesne, 1756, p. 91 (Gallica),