Rue Saint-Honoré - Parcelle n°230 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Maison n°230 (Emp.) côté r. du Rempart (Leymonnerie, 1865, Carnavalet)

Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°1 rue du Rempart n°212 n°1381-1382 n°230 N.S.
Rattachement Terrier de l'Archevêché Paroisse Saint-Roch Butte-des-Moulins 2e Arrondissement (ancien) [1] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

  • Identité de configuration des parcelles terrier n°1 rue du Rempart et n°230 (Empire).
  • Présence de la famille Boullanger de 1788 au n°212 (Royal), à 1806 au n°230 (Empire)

Caractéristiques

La maison XVIIIe n°230-232 (Empire) rue Saint-Honoré sur une parcelle de 93 m², est l'objet d'une mesure d'expropriation dans le cadre du prolongement de la rue de Rivoli, décidée en 1848. Les propriétaires et locataires d'alors, Leduc, prop., perçoivent des indemnités d'éviction fixées par un jury souverain [2]. Cette maison appartient à un îlot lui-même définitivement démoli en 1865 (voir dessin conservatoire de Leymonnerie ci-dessus) en application du décret du 15 novembre 1853 décidant l'ouverture de l'avenue de l'Opéra suivant les décisions du baron Haussmann, préfet de police.
L'espace ainsi dégagé, aménagé et décoré de deux fontaines a été nommé Place du Théâtre-Français par décret du 1er février 1877 [3]. En 1977, la Place du Théâtre Français prend le nom de Place André Malraux.

Propriétaire(s) avant 1789

Delagarde, Quirin Puisson, Md tapissier, propriétaire, en août 1777, de la parcelle n°1 r. du Rempart à l'angle de la rue Saint-Honoré. (Terrier, t. II/1, p. 243).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

Non identifié.

Propriétaires à partir de 1810

Sans indication.

Occupants

  • Boullanger, bonnetier, n°212 (Royal) (1788-1791).

On doit faire le rapprochement avec le Sieur Jean-David Boullanger, demeurant rue Saint-Honoré, vis-à-vis les Petites Écuries, témoin le 2 décembre 1789 au procès du prince de Lambesc, ce dernier étant accusé d'avoir chargé la foule aux Tuileries, blessé et tué des manifestants le soir du 12 juillet 1789 (Procès du prince de Lambesc, Résumé général de ce procès, résultat des réflexions qu'il a fait naître d'après le rapprochement de chaque déposition, Paris, 179., BnF, p. 70 (Gallica).

  • Brunard, bonnetier, n°1382 (Butte) (1798).
  • Douay, bonnetier (1798), noté au n°970 (Butte), rue du Rempart.

Note : il s'agit vraisemblablement d'une autre porte de cette même maison donnant rue du Rempart.

  • Douay-Boulanger, bonnetier, n°230 (Empire) (1806).
  • Guillier, Mme, receveur de la Loterie Nationale, n°1382 (Butte) (1803)
  • Seguy, officier de santé, n°1382 (Butte) (1798), médecin, n°1381 (Butte) (1800, 1803).

Résidents

Visiter les parcelles voisines

Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle Parcelle contigüe vers l'Est
n°232 (Empire)
n°230 (Empire)
rue du Rempart n°228 (Empire)
Parcelles en vis-à-vis côté Sud
n°263 (Empire)
n°261 (Empire)
rue Saint-Nicaise n°259 (Empire)

Notes et références

  1. 6ème Quartier, Palais-Royal ; Ilot 24 à 26 (AN, F/31/75/40). Voir le plan parcellaire en ligne.
  2. (AN, F/21/1707, Préfecture de la Seine, Ville de Paris, Deuxième jury d'expropriation pour le prolongement de la rue de Rivoli, 7 avril 1854 (4ème catégorie, 2ème feuille)
  3. M. Beck, Ville de Paris, Nomenclature des voies publiques et privées, Paris, Chaix, 1898, p. 645