Rue Saint-Honoré - Parcelle n°360 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°33 n°338 n°91 n°360 n°360
Rattachement Terrier de l'Archevêché Paroisse Saint-Roch Section Place-Vendôme 1er Arrondissement (ancien) [1] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

  • La parcelle n°33 (Terrier) présente une configuration correspondant à la parcelle n°360 (Empire).

Caractéristiques

L'immeuble du XVIIIe siècle est démoli. L'immeuble reconstruit au n°360 (Empire et actuel) se trouve sur la parcelle cadastrale actuelle BD 12.

Propriétaire(s) avant 1789

Sabatier, Guillaume, propriétaire avant 1788 de la parcelle n°33, qui donne également place Vendôme, par achat au comte de Durfort. (Terrier, t. II/1, p. 143).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

Non identifié.

Propriétaires à partir de 1810

Despres, (AN, F/31/7/371).

Occupants

  • Mangin, François, perruquier-parfumeur, rue Honoré, membre du comité civil de la S. des Piques, s. n° (an II).

« Employé à l'agence des lois, dénoncé au Comité Révolutionnaire les 20 et 25 messidor an II pour avoir dit qu'il y avait beaucoup de gens fortunés dans les emplois et même les comités de section, … Arrêté le 3 germinal an III (« un des plus furieux de la Section, … »). Libéré le 11. Arrêté à nouveau en prairial, libéré le 4 messidor, réarmé le 13 fructidor. » (A. Soboul, Répertoire des personnels sectionnaires de l'an II, p. 84).

  • Mangin, Vve, parfumeur, n°91 (Pl. Vendôme) (1803).
  • Petit hôtel de Vendôme, hôtel garni, n°338 (Royal) (1788).

Note : Il existe une indétermination sur l'emplacement exact de l'hôtel Vendôme, vraisemblablement tenu par Mangin, cité en 1798 et 1799 comme maître de maison garnie au n°93 (Pl. Vendôme), maison voisine, alors que sa veuve est citée ici.

  • Royer, marchand de vin, n°360 (Empire) (1806).

Résidents

  • Amar, Jean-Pierre-André, membre du Directoire du district de Grenoble, député de l'Isère, membre de la Convention Nationale, « Petit hôtel Vendôme, vis-à-vis les Capucins » (12-92, 4-93).
  • Barbié, Pierre-François, lieutenant général au baillage de Vitry-le-François,député aux États-Généraux et à l'Assemblée Nationale Constituante, hôtel Vendôme, VàV les Feuillants, 338 [Royal], rue Saint-Honoré (1790) (Brette, États Généraux, t. 2. Gallica).
  • Diot, Jean, Curé de Ligny-sur-Cauche, député aux États-Généraux et à l'Assemblée Nationale Constituante, place Vendôme, n°338 [Royal], rue Saint-Honoré (1791) (Brette, États Généraux, t. 2. Gallica).
  • Granet, François-Omer, administrateur du département, député des Bouches-du-Rhône à l'Assemblée Nationale Législative, résidant alors 2 rue Favart, (12-91) puis [ici] n°338 rue saint-Honoré (8-92). Membre de la Convention Nationale il est cité comme résidant « n°338 [Royal] » (12-92, 4-93) et enfin n°21, rue Neuve-du-Luxembourg (Id., 12-93, 12-94).
  • Jary, François-Joseph, agriculteur à Nort, député de la sénéchaussée de Nantes, député aux États-Généraux et à l'Assemblée Nationale Constituante, petit hôtel de Vendôme, 338[Royal], rue Saint-Honoré (1790-1791) (Brette, États Généraux, t. 2. Gallica ; 4-90), puis membre de la Convention nationale (autre résidence).
  • Le Rouvillois, François-Germain, curé de Carantilly, député aux États-Généraux et à l'Assemblée Nationale Constituante, précédemment au n°444 (Royal), n°338 [Royal], rue Saint-Honoré (1791) (Brette, États Généraux, t. 2. Gallica).

Visiter les parcelles voisines

Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle Parcelle contigüe vers l'Est
n°362 (Empire)
n°360 (Empire)
n°358 (Empire)
Parcelles en vis-à-vis côté Sud
n°355 (Empire)
n°353 (Empire)
n°351 (Empire)

Notes et références

  1. 3ème Quartier, Place-Vendôme ; Ilot 1 (AN, F/31/74/25). Voir le plan parcellaire en ligne.