Cloître Saint-Honoré - Parcelle n°2 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Révision datée du 8 septembre 2020 à 09:33 par Dominique Waquet (discussion | contributions) (Numéros successifs de la parcelle)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Maison n°2 (Empire) (E. Atget, 1906)

Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs.

Type (période) Terrier (avant 1780) Kreenfeldt (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) n. s.
Numéro Partie du n°107 n. s. n° ? n°2 n. s.
Rattachement Terrier du Roi [1] Paroisse Saint-Roch Halle-aux-Blés 4ème Arrdt (ancien) [2] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

Plan de la maison canoniale Le Chevallier (1791)

Caractéristiques

En 1791, la maison construite sur la parcelle correspondant au n°2 (empire) est occupée par le chanoine Le Chevallier. Elle n'a que 3 étages dont un sous comble. Elle donne sur un cour qui ouvre par un passage cocher sur la cour du cloître et dispose aussi de fenêtres sur la rue des Bons-Enfants. Les experts du Comité d'aliénation des biens nationaux imposent à l'acquéreur de cette maison l'ouverture d'un passage cocher entre la cour du cloître et la rue des Bons-Enfants en remplacement du passage Saint-Clair trop étroit (Archives Nationales, Q2/121/37, Comité d'aliénation des biens nationaux, MM. Mouton et Villetard fils, architectes, Rapport d'expertise, Maison canoniale cloître Saint-Honoré, occupée par l’abbé Chevalier, Paris, 16 février 1791. Lire en ligne la transcription par D. Waquet). Cette prescription, non réalisable en pratique dans cette maison, conduit à sa destruction et à une reconstruction réalisée au plus tard à la fin des années 1790. Le nouvel immeuble haut de 6 étages sur un petit entresol abrite un large passage cocher dont l'arche en moellons et l'éclairage central par un puits de lumière attirent les curieux (voir photo ci-dessus).

Les constructions de cette parcelle comme toutes celles de l'ancien enclos Saint-Honoré sont démolies à partir de 1913 à la suite des expropriations pour élargissement des voies du pourtour (Voir l'intervention de la Commission municipale du Vieux Paris). Sur le vaste terrain ainsi libéré les Grands Magasins du Louvre y font bâtir en 1919 une vaste annexe/réserve, dévolue en 1941 au Ministère des Finances puis en 1996 au Ministère de la Culture, aujourd'hui sur la Parcelle cadastrale AU 23.

Propriétaire(s) avant 1789

  • Chapitre Saint-Honoré.

Depuis le XIIIe siècle le chapitre Saint-Honoré est propriétaire de l'ensemble des parcelles formant l'enclos Saint-Honoré jusqu'à la nationalisation des biens du clergé en 1790.

Propriétaire(s) Révolution-Empire

  • Le Domaine National.

Propriétaires à partir de 1810

Sans indication dans (AN, F/31/).

Occupants

  • Bierfuhrer, commissionnaire de marchandises (Draps), cloître Saint-Honoré, n°3 (1799-1804), n°2 cloître (1806-1807).
  • Chevalier (Le Chevalier), prêtre, chanoine de Saint-Honoré (1791), doyen de la faculté de Théologie, cloître S. Honoré (Al. N., 1793, p. 297).

L’abbé Chevalier, doyen, demeure dans une maison situé à l’Ouest de la cour du cloître et dont le mur Nord est longé par le passage Saint-Clair. Cette maison fait l’objet d’une estimation de 28 700 l. par les architectes Mouton et Villetard, dans leur rapport du 16 février 1791. Demeure également dans cette maison l’abbé de Fleury, chanoine, qui verse également un loyer au Chapitre (AN, Q2/121/37, Comité d'aliénation des biens nationaux, MM. Mouton et Villetard fils, architectes, Rapport d'expertise, Maison canoniale cloître Saint-Honoré, occupée par l’abbé Chevalier, Paris, 16 février 1791).
Elle est mise en vente sur adjudication par la municipalité de Paris à l’audience de l’hôtel de ville le 22 juin 1791 pour une mise à prix conforme à l’estimation (Tableau des biens à vendre, Bureau des biens à vendre, 18 juin 171, p. 12). Cette maison est bâtie sur la parcelle n°2 (Emp.).

  • Duchemin, marchand de bretelles, cloître Saint-Honoré, n°2 (Emp.) (1806-1807).
  • Fleury (de), prêtre et chanoine du chapitre de Saint-Honoré (1791).

Il demeure dans une maison canoniale à l’Ouest du Cloitre, en co-location avec le chanoine Chevalier, doyen du Chapitre (AN, Q2/121/37,Id.). Maison rebâtie en 1800 et porte le n°2 (Emp.)


Voir les listes d'occupants du cloître Saint-Honoré entre 1780 et 1810.

Visiter les parcelles voisines

Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle Parcelle contigüe vers le Sud
rue des Bons-Enfants n°8 (Empire)
Cloître Saint-Honoré n°2 (Empire)
Cloître n°4 (Empire)
Parcelles en vis-à-vis côté Est
Cloître n°17 (Empire)
Cloître n°17 (Empire)
Cloître n°14 (Empire)

Références et bibliographie

Par convention et pour ne pas alourdir le texte des notices :

Notes

  1. Cette parcelle est portée sur le 2ème plan de l'Atlas du terrier de la Censive du Roi (ca 1700). Voir ce 2ème plan.
  2. Quartier Banque de France; ilot n°14 (AN/F/31/80/15) Voir le plan cadastral.