Rue Saint-Honoré - Parcelle n°377 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher


Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°259-260-261 n°404-408 n°13-14-15 n°377 [1] n°271
Rattachement Terrier de la censive du Roi [2] Paroisse Saint-Roch Section Tuileries 1er Arrondissement (ancien) [3] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

  • Identité de configuration des parcelles n°259-260-261 (Terrier), n°377 (Empire) et n°271 (actuel) à l'angle Est du carrefour Saint-Florentin (ci-devant cul-de-sac de l'Orangerie)-Saint-Honoré.
  • Possibilité de continuité de présence de Alliau, au n°406 (Royal) en 1788 et Alliau (même personne ou homonyme ?) au n°14 (Tuileries) en 1800.

Caractéristiques

Les trois maisons XVIIIe situées à l'angle de la rue Saint-Florentin ont été reconstruites au début du XXe siècle et se trouvent aujourd'hui sur la parcelle cadastrale BD 1 [4].

Propriétaire(s) avant 1789

  • Gestard, Michel, Sr Desveaux, écuyer du roi (Terrier de la Censive du Roi, 1701).

Parcelles (Terrier)« n°259, maison à porte cochère faisant l'autre coin du cul-de-sac de l'Orangerie appart. au Sieur Gestard. » (AN, Q1 1099/3, f°33, r°), « n°260, maison à porte cochère appart. au dit Sieur Gestard laquelle a aussi une sortie cul-de-sac de l'Orangerie, n°7. » (AN, Q1 1099/3, f°33, v°), « n°261, maison à porte cochère appart. au dit Sieur Gestard. L » (AN, Q1 1099/3, f°33, v°).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

Non identifié.

Propriétaires à partir de 1810

Berton, propriétaire de la parcelle n°377 rue Saint-Honoré et 16 rue Saint-Florentin (AN, F/31/7/202).

Occupants

  • Alliau, boulanger, n°406 (Royal) (1788).

Il s'agit très vraisemblablement de Joseph Alliot, le père de Claude-Lazare et de Jean-Claude Alliot (voir ci-dessous). Le n°406 (Royal) correspond en effet au n°14 (Tuileries).

  • Alliot, Claude-Lazare, employé, n°14 (Tuil.) (1800).

Renonciation de Claude-Lazare Alliot, employé, demeurant à Paris, rue Honoré, n°14, près celle de Saint-Florentin, à la succession de Joseph Alliot son père (Journal du Palais, n°147, 20 messidor an VIII, p. 10).

  • Alliot, Jean-Claude, boucher, n°14 [Tuil.] (1796).

Le 24 fructidor an 4 [10 septembre 1796], ont été baptisés Jean-Jacques, né hier, fils de Jean-Claude Alliot, boucher et de Marie-Geneviève Dubois, son épouse, demeurant rue St Honoré n°14, parrain Jean Roussin, marraine Marie-Françoise Thibault, et Geneviève-Louise Alliot, née le 16 frimaire an III, parrain Claude-Lazare Alliot, son oncle, marraine Marie-Geneviève Cornier (AH Arch. Paris, Saint-Roch, BMS, 1794-1796, p. 127).

  • Bell, interprète, n°377 (Empire) (1805).
  • Berthon (ou Berton), marchand de vin, n°377 (Empire) (1805, 1812), propriétaire de cette maison (ca 1810).

Jean-Étienne Berthon, Md de vin, n°377 (Imp.) r. Saint-Honoré contracte mariage le 27 octobre 1812 avec Élisabeth Jumel (C. Pris, Minutier central, art. 4495, MC/ET/XXVIII/674).

  • Bureau de Poste n°404 (Royal) (Al. National, 1793, p. 484).
  • Delattre, tapissier, marchand de meubles, n°377 (Empire) (1805).
  • Deroo, ctn, n°14 (Tuileries) (1794).

« Il a perdu son grand chien roux avec un collier de cuivre au col, entre Auteuil et Paris. Deroo, n°14, coin S. Florentin. » (Affiches, 16 fructidor an II [2 septembre1794], p. 9101).

  • Grivaut, Ctne, mercier, n°13 (Tuil.)(1798).
  • Hôtel particulier du comte d'Estaing , n°404 (1788, P), s.n°: "au coin de la rue St Florentin" (Hénard).
  • Johanto du Jehan, payeur des rentes de l'Hôtel de Ville, n°407 (Royal) (1788 (Lesclapart, Prévost, Hénard), « M. de Johanto du Jeant, payeur des rentes, 35ème partie », s. n° (Al. Royal, 1790, p. 443).

Il s'agit peut-être de Jean-Pierre de Joantho du Gehant (1723- ?), écuyer, conseiller, secrétaire du roi près le parlement de Navarre, caissier des États de Bretagne. (Généanet, Pierre Kunz).

  • Lacour, Directeur de la poste, n°13 (Tuil.)(1796).

Bureau E, au coin de la rue Saint-Florentin [n°12 ou plus vraisemblablement n°13 (Tuil.) (1796)] (Al. Nat., An V, 1796, p. 457), puis en face, n°87 (Pl.Ven.) (1803), n°368 (Imp.).

  • Poulliot, Jean-Étienne, boulanger, rue et porte Saint-Honoré, s. n° (1795), Étienne, maître boulanger, porte Saint-Honoré, n°15 [Tuil. ?] (1796).

Jean-Étienne Poulliot (Auxerre, 1746-Paris, 1810), époux en premières noces de Claudine Geneviève Chicaudard (Auxerre- Paris, 1794) et en secondes noces de Marie-Thérèse Duval (Villedieu-les-Poëles (Manche), 1768-Paris, ?), qu’il épouse le 11 ventôse an III à Villedieu les Poëles (Geneanet, Généa50).
Étienne Poulliot, veuf de Claudine Chicaudard, décédée le 19 brumaire an III [9 novembre 1794], enregistre sa succession au bureau n°8, le 29 fructidor an IV [14 septembre 1796] (AM Paris, DQ7/1700, f°8).
Le 22 frimaire an 4 [13 décembre 1795], a été baptisé à la Conception Louis-Charles Étienne, né avant-hier, fils de Jean-Étienne Poulliot, boulanger, et Marie-Thérèse Duval, son épouse, demeurant rue et porte St Honoré, parrain Louis Viel, chaudronnier, marraine Jeanne Gérard, femme Viel. (AH Arch. Paris, Saint-Roch, BMS, 1794-1796, p. 68).
Note : Il est possible qu’il soit l’associé ou le successeur d’Alliot, boulanger en 1788 au n°406 (K), soit le n°14/15 (Tuil.).

  • Souel, lingère, n°407 (Royal) (1791).

Note : en 1790, on note Souel, marchand de dentelles, au n°362 (Royal).

  • Vernet, faïenciers, n°13 (Tuil.)(1798).

Résidents

Visiter les parcelles voisines

Parcelle contiguë vers l'Ouest Parcelles en vis-à-vis côté Nord Parcelle contigüe vers l'Est
n°408 (Empire) Rue Richepance [5]
n°404 (Empire) n°402 (Empire) n°400 (Empire)
n°398 (Empire)
Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle côté Sud Parcelle contigüe vers l'Est
n°379 (Empire) Rue Saint-Florentin
n°377 (Empire)
n°375 (Empire)

Notes et références

Les sources et références générales du projet Localisations parisiennes 1780-1810 sont regroupées dans : Sources & Références (Paris 1780-1810)
  1. Notée 77 sur le cadastre Vasserot-Bellanger (ca 1830).
  2. Atlas de la censive du Roi, Sixième plan de la rue Saint-Honoré (AN, Q1 1099/3, fol. 28 v°)Voir le plan.
  3. 4ème Quartier, Tuileries ; Ilots 7-8 (AN, F/31/73/33). Voir le plan parcellaire en ligne. A noter que sur cette feuille, il manque le quantième de centaine aux numéros de parcelles. Celle-ci y est donc désignée n°77.
  4. https://www.cadastre.gouv.fr/scpc/afficherCarteFeuille.do?CSRF_TOKEN=TXPU-LKRL-P9GV-UGBG-E3O1-4NH1-ZJ3A-WUXI&f=ZK101000BD01&dontSaveLastForward&keepVolatileSession= Voir en ligne.
  5. Percée en 1807.