Rue Saint-Honoré - Parcelle n°381 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher


Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°257 n°401-402 n°10 n°381 n°275
Rattachement Terrier de la censive du Roi [1] Paroisse Saint-Roch Section Tuileries 1er Arrondissement (ancien) [2] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

  • Présence permanente de Follope, père et fils, de 1790 à 1795 au n°10 (Tuileries) à 1806 et 1810 (cadastre) au n°381 (Empire).

Caractéristiques

  • Maison à porte cochère tenant par derrière au rempart de la Ville (Terrier de la censive du Roi, AN, Q1/1099-3, f°33 r°, 14 janvier 1703).

On note que sur le 6ème plan de l'Atlas de la censive du Roi cette parcelle a également un accès sur le cul-de-sac de l'Orangerie, devenu rue Saint-Florentin.

  • L'immeuble a été vraisemblablement reconstruit au début du XIXe siècle et se trouve aujourd'hui au n°275 (actuel) sur la parcelle cadastrale BQ 49.

Propriétaire(s) avant 1789

  • Clermont (de), Louis, comte de Clermont, de Chiverny et Provins, marquis de Monglas, propriétaire de la parc. n°257 (Terrier de la censive du Roi, AN, Q1/1099-3, f°33 r°, 14 janvier 1703).
  • Follope, Georges, propriétaire de la parcelle au n°401 (Royal) rue Saint-Honoré et donnant également rue Saint-Florentin. (Sommier, art. 140, p. 33-34).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

  • Follope, Georges, propriétaire de la parcelle au n°401 (Royal) rue Saint-Honoré et donnant également rue Saint-Florentin, confisquée pour cause de condamnation en floréal an II.
  • Domaine National (floréal an II-1er Thermidor an III).
  • Follope, Pierre-Gilbert, retrouve la pleine propriété de cette maison, n°674 (Tuileries) n°15 (Empire) rue Saint-Florentin, évaluée à 126 000 Fr., le 1er thermidor an III en vertu de l'application de la loi du 21 prairial an III. (Sommier, art. 140, p. 33-34).

Propriétaires à partir de 1810

  • Follope, propriétaire de la parcelle n°381 (Empire) rue Saint-Honoré et n°15 (Empire) rue Saint-Florentin (AN, F/31/44/267).

Occupants

  • Follope, Georges, pharmacien, ancien prévôt des pharmaciens, n°402 (Royal) (1790), « Rue et Porte Saint-Honoré  », (Alm. Royal, 1790, p. 612).

Georges Follope (Écalles-Alix (Seine-Maritime), 1730 - Paris, 1794), est inscrit comme citoyen actif n°240 sur la Liste des citoyens éligibles de la Section des Tuileries, 1790). Il s'implique fortement dans la vie municipale à la Révolution : assesseur juge de paix, S. Tuileries, n°26 (Tuil.) [Aux Capucins, siège du tribunal de paix], (Alm. National, 1793, p. 259), électeur du Département de Paris, 61 ans en 1792, (Alm. National, 1793-an II, p. 345), membre du Conseil Général de Paris, officier municipal (Alm. National, 1793).
Il est gardien par roulement de la famille royale au Temple, se voit confier avec trois autres "commissaires", par la Commune de Paris, sur proposition de Hébert, la mission de visiter et fouiller le 20 avril 1793 les appartements de Marie-Antoinette et de son entourage au Temple. Plus tard, il est témoin au procès de Bailly. En floréal an II, accusé d'intelligence avec Madame Élisabeth et d'autres dames de sa suite, prisonnières au Temple, il est condamné à mort et exécuté le 21 floréal an II [10 mai 1794] (Victimes, 920, p. 52) (M. Bouvet, H. Aurousseau-Guiraudet. « Les pharmaciens victimes de la Révolution. », Revue d'histoire de la pharmacie, 23ᵉ année, n°91, 1935. p. 131-135. Gallica).
Cousin par alliance de Reine Thomas, Vve d'Antoine Laqueson, demeurant rue et porte Saint-Honoré, intervenant à ce titre à l'acte de notoriété du 15 mars 1789. (AN, Y 5176 A, Registre des tutelles, f°819).
Intermédiaire pour le placement d'une jeune citoyenne de 20 ans, à Paris depuis 3 mois et ayant de très bons répondants qui désirerait être gouvernante d'enfants ou faire une petite cuisine (Affiches, 12 germinal an II [1er avril 1794], p. 6932).

  • Follope, Pierre-Gilbert, pharmacien, n°10 (Tuil.) (1798), n°381 (Empire) (1805), prop. Empire, parc. n°381 (Empire) et n°15 r. Saint-Florentin (AN, F31 44/267).

Pierre-Gilbert Folloppe (ca 1760 - Paris, 1817), fils de Georges Follope, célibataire, décède à l'âge de 57 ans, le 1er décembre 1817, au n°381 rue Saint-Honoré. Son patrimoine, évalué à 97 500 F. pour la maison et 13 577 F. pour les valeurs mobilières, est réparti entre un demi-frère et ses enfants naturels. Déclaration enregistrée bureau n°8, 30 septembre 1818 (AM Paris, DQ/7/444, n°8273).
Il achète le 17 messidor an IV [4 juillet 1796], deux biens confisqués au comte d'Artois, un terrain au n°10 r. d'Angoulême (ou de l'Union) qu'il louait depuis le 1er avril 1793, et une maison, n°123, Faubourg du Roule. (Sommier des biens nationaux, art. 325, p. 96 ; art. 344, p. 101).
« M. Folloppe, s'est appliqué à la composition des liqueurs et toutes les siennes justifient à s'y méprendre le cachet d'Amérique dont elles sont revêtues… Son élixir de Garus qu'il a trouvé de faire extrêmement limpide et blanc est vraiment délicieux et si favorable à la digestion qu'il a été adopté dans un grand nombre de maisons opulentes… M. Folloppe soutient avec bonheur un nom depuis longtemps célèbre dans la Pharmacie de Paris et fabrique aussi de bons sirops et de très bon chocolat. », (Alm. des Gourmands', 1806, p. 272-273).

Résidents

Visiter les parcelles voisines

Parcelle contiguë vers l'Ouest Parcelles en vis-à-vis côté Nord Parcelle contigüe vers l'Est
n°416 (Empire)
n°414 (Empire)
n°412 (Empire)
Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle côté Sud Parcelle contigüe vers l'Est
n°383 (Empire)
n°381 (Empire)
n°379 (Empire) Rue Saint-Florentin

Notes et références

Les sources et références générales du projet Localisations parisiennes 1780-1810 sont regroupées dans : Sources & Références (Paris 1780-1810)
  1. Atlas de la censive du Roi, Sixième plan de la rue Saint-Honoré (AN, Q1 1099/3, fol. 28 v°)Voir le plan.
  2. 4ème Quartier, Tuileries ; Ilot 6 (AN, F/31/73/32). Voir le plan parcellaire en ligne.