Rue Saint-Honoré - Parcelle n°374 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher
N°374 (Empire et actuel) (Photo D. Waquet, 2018)

Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°26 n°347-348 n°82-83 n°374 n°374
Rattachement Terrier de l'Archevêché Paroisse Saint-Roch Section Place-Vendôme 1er Arrondissement (ancien) [1] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

La parcelle n°26 (Terrier) présente une configuration correspondant à la parcelle n°374 (Empire).

Caractéristiques

HÔTEL de LA FERTE-IMBAULT précédemment HÔTEL GEOFFRIN

Cet imposant hôtel particulier construit sur les parcelles n°26 et 27 (Terrier), soit les n°372 et 374 (Empire), abrite pendant près de 40 ans le célèbre "salon" de Mme Geoffrin, à laquelle très tôt se joint sa fille, et où se presse l'intelligentsia du siècle des Lumières. Il est représenté dans la fameuse composition de Lemonnier qui, en 1812, pour Joséphine de Beauharnais, rassemble de façon artificielle les plus grands noms de la littérature du XVIIIe autour de la grande salonnière.

Propriétaire(s) avant 1789

La Ferté-Imbault (de), marquise, propriétaire, par donation faite en 1755 par sa mère, Marie-Thérèse Rodet, veuve de P. Geoffrin, de la parcelle n°27 (Terrier, t. II/1, p. 142).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

Mme de La Ferté-Imbault puis à son décès d'Etampes, son neveu par alliance. Voir n°372 (Empire).

Propriétaires à partir de 1810

Étampes (d'), marquis, propriétaire des maisons n°372 et 374 (Empire) (AN, F/31/7/278, 7/279, 7/280) (1823, puis 1834).

Occupants

  • Belmas, bonnetier, n°348 (Royal) (1791), puis chapelier n°82 (Pl. Vendôme) et n°374 (Empire) (1806).
  • Les autres occupants de cet hôtel à la fin du XVIIIe, la famille d'Estampes très élargie et leurs domestiques, sont cités au n°372, partie orientale de l'hôtel d'Estampes.

Résidents

Bibliographie spécifique

M. Hamon, Madame Geoffrin, femme d'influence et femme d'affaires au temps des Lumières, Paris, Fayard, 2010.

Visiter les parcelles voisines

Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle Parcelle contigüe vers l'Est
Rue Neuve-du-Luxembourg n°376 (Empire)
n°374 (Empire)
n°372 (Empire)
Parcelles en vis-à-vis côté Sud
n°367 (Empire)
n°365 (Empire) n°363 (Empire)
n°361 (Empire)

Notes et références

  1. 3ème Quartier, Place-Vendôme ; Ilot 1 (AN, F/31/74/25). Voir le plan parcellaire en ligne.