Rue Saint-Honoré - Parcelle n°307 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher


Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°297 n°479 n°90 n°307 197
Rattachement Terrier de la censive du Roi [1] Paroisse Saint-Roch Section Tuileries 1er Arrondissement (ancien) [2] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

Les maisons XVIIIe et leurs dépendances situées entre les n°285 et 303 (Empire), elles-mêmes conservées, ont été démolies en 1802 lors de l'ouverture de la rue de Rivoli et des opérations urbanistiques qui lui sont liées comme ici le percement de la rue des Pyramides. Les extraits de plans ci-dessous montrent qu'excepté l'emprise de la rue des Pyramides sur les écuries du Roi, le parcellaire ne semble pas avoir été bouleversé par ces opérations.

Caractéristiques

Prospectus (BHVP, Ephémères)

Lors de sa vente en l'an 13, cette maison est décrite comme « composée d'une boutique et arrière-boutique sur la rue Saint-Honoré, occupée par un marchand de vin, de deux autres boutiques sur la rue de la Convention, d'un escalier principal ayant entrée sur ladite rue. Elle est élevée de quatre étages et d'un en mansarde que l'on peut considérer comme un cinquième étage. Elle a trois croisées de face sur la rue saint-Honoré et six croisées sur la rue de la Convention. Elle comporte huit toises quatre pieds six pouces de longueur à partir de la rue Saint-Honoré jusqu'au second lot [rue de la Convention] sur trois toises six pouces de largeur en tout vingt sept toises de superficie. Le premier lot sur l'enchère de 36 100 francs. » Prospectus, BHVP, Éphémères).

La maison XVIIIe conservée au n°197 (actuel) se trouve sur la parcelle cadastrée AX 1.

Propriétaire(s) avant 1789

  • Dastry, veuve Rouillé

« 297 Maison et cinq boutiques, faisant l'autre coin de ladite rue saint Vincent appelée LA GRANDE MAISON appartenant Me dastry, veuve de Mons. Rouillé.
Dame Marie de Courant d'Astry, veuve de Mr Jean Rouillé, chevalier comte de Meslay, conseiller d’État ordinaire ... en a passé déclaration...le 11er avril 1701 ... » (AN, Q1 1099-3 f°38 r°, Atlas de la censive du Roi (ca 1700), Pl.4)

Propriétaire(s) Révolution-Empire

  • Liévrel, propriétaire, demeurant 5 rue de Paradis, Paris (Prospectus de vente).
  • Cette maison n°90 rue Saint-Honoré (Tuileries) à l'encoignure de la rue de la Convention est vendue sur adjudication le samedi 13 pluviôse an 13 à l'audience des criées du tribunal de première instance du département de la Seine au Palais de Justice (Prospectus de vente sur adjudication, BHVP, Éphémères, 4-TOP 2970).

Propriétaires à partir de 1810

  • Ballu, propriétaire en 1842 de la parcelle n°6 rue du Dauphin et n°307 rue Saint-Honoré (AN, F/31/6/302).

Occupants

  • Daire, François, marchand de vin, « magasins en gros de vins de France et des pays étrangers », s. n°(Tablettes 1786), n°479 (Royal) (1788, 1791).

Note : Il est difficile de savoir si cette adresse correspond à un commerce et/ou à son domicile du fait des différentes localisations repérées dans plusieurs sources, sachant aussi que Daire est cité comme propriétaire du n°289, pratiquement en face, et s'il a déménagé début 1792 ou si plusieurs marchands de vin portent ce nom :
François Daire, ami des enfants de Simon Simonot, Md de vin, rue du Fbg Montmartre (AN, Tutelles, Y 5178B, f°342-344).
Il est apparenté à Jeanne-Françoise Sanson, veuve, en 1786, de Nicolas Berger, Md de vin (AN, Y 5149B, Registre des tutelles 1-15 janvier 1787, f°809/961).
« Daire, loue un joli entresol meublé près le jardin National et les promenades. », (Affiches, 2 octobre 1793, p. 4160). L'annonce reparait presque un an plus tard avec prière de s'adresser au "Café Daire", r. et porte Honoré, près les boulevards (Affiches, 20 fructidor an II [6 septembre 1794], p. 9162).
Note : Il est possible que ce café soit localisé au n°383 (Royal) dès 1792, car Drulhe, membre de la Convention Nationale déclare résider « Chez Daire, rue Saint-Honoré, n°383 [Royal] et porte Saint-Honoré » (Anonyme, Liste des citoyens députés à la Convention nationale…, chez Pougin, Décembre 1792).

Résidents

Visiter les parcelles voisines

Numéro pair vers l'Ouest Parcelles en vis-à-vis côté Nord Numéro pair vers l'Est
n°298 (Empire) Rue Neuve-Saint-Roch
n°296 (Empire)
n°296 (Empire)
Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle côté Sud Parcelle contigüe vers l'Est
n°309 (Empire) Rue du Dauphin
n°307 (Type Empire)
n°305 (Empire)

Notes et références

Les sources et références générales du projet Localisations parisiennes 1780-1810 sont regroupées dans : Sources & Références (Paris 1780-1810)
  1. Atlas de la censive du Roi, Quatrième plan de la rue Saint-Honoré (AN., Q1 1099-3, Atlas de la censive du Roi, fol. 17 v°, pl. 4) Voir le plan.
  2. 4ème Quartier, Tuileries ; Ilots 13 (AN, F/31/73/38). Voir le plan parcellaire en ligne.