Rue Saint-Honoré - Parcelle n°241 (Empire)

De Geohistoricaldata Wiki
Aller à : navigation, rechercher


Maisons n°241-243, Pl du Palais-Royal (G. Davioud, 1852, II-31v°,32, voir Biblio).Original Ville de Paris/BHVP]

Numéros successifs de la parcelle

Les numéros de parcelles correspondent le plus souvent aux numéros des maisons (ou immeubles). À Paris, plusieurs systèmes de numérotation des biens fonciers et immobiliers se succèdent de l'Ancien régime à la période contemporaine. Voir leurs principes respectifs. Rue Saint-Honoré, le système de numérotage se complique pendant la Révolution du fait de la mise en place du numérotage "sectionnaire" et parce que cette artère est limitrophe de 7 sections dont chacune a une logique de numérotage particulière. Voir la vue d'ensemble des sections de la rue Saint-Honoré.

Type (période) Terrier (avant 1780) Royal (1780-1791) Sectionnaire (1791-1805) Empire (depuis 1806) Actuel
Numéro n°3-4 place du Palais-Royal n°4 place du Palais-Royal n°163 n°241 N. S. [1]
Rattachement Terrier de l'Archevêché [2] Paroisse Saint-Germain-l'Auxerrois Section Tuileries 1er Arrondissement (ancien) [3] 1er Arrondissement

Correspondance des numéros

Kreenfeld et Watin ont appliqué leur numérotage dans la continuité du linéaire de la rive Sud de rue Saint-Honoré, en sautant le pourtour Est-Sud-Ouest de la place du Palais-Royal. Le côté Ouest de ce pourtour possède ainsi sa propre numérotation de type Royal (Voir Prévost, Louvre, p. 127). La numérotation de type Empire inclut, elle, les maisons du pourtour Sud de la place.

Caractéristiques, historique

Comme toutes les maisons anciennes situées entre le côté Ouest de la place du Palais-Royal et la rue de Rohan cette maison n°241 (Empire) place du Palais-Royal sur une surface de 122 m² est expropriée puis démolie au plus tard en 1854 dans le cadre des opérations de percement du deuxième tronçon de la rue de Rivoli, décidée en 1848. Son propriétaire et les locataires du moment : de Wegmann, prop., Hoyos, fabricant de cheminées, Delle Augustine Brohant, Thierré, appart., Louis, id, Maurer, Id., Laugier, Id., bénéficient d'indemnités d'éviction fixées par un jury souverain [4]. Comme l'indiquent les plans d'expropriation, le projet d'urbanisme initial prévoyait la construction de nouveaux immeubles sur les deux anciens ilots reconfigurés [5].
Finalement ces parcelles font l'objet d'une opération immobilière unique et d'importance qui amène non seulement la disparition de toutes les maisons anciennes mais aussi celle de la rue de Valois.
Sur ce vaste terrain s'élève in fine un seul immeuble qui accueille au rez-de-chaussée plusieurs commerces, tant côté rue Saint-Honoré que côté rue de Rivoli. En 1888, l'Hôtel du Louvre, transféré depuis l'ilot Est de la place du Palais-Royal, s'implante ici.
Aujourd'hui, l'immeuble situé sur les parcelles cadastrées AU 27-28, porte les n°153-155 (actuel) rue Saint-Honoré, n°170-172 (actuel) rue de Rivoli et n°1 (actuel) place du Palais-Royal.

Propriétaire(s) avant 1789

Bontemps, M. propriétaire des parcelles numérotées 3 et 4 dans l'Atlas des censives (ca 1780) (A. Brette, Atlas des plans de la censive de l'Archevêché dans Paris, 1786, T. 1, Feuille n°15 bis, Tableau de Renvoi. [6]) et n°3 place du Palais-Royal (Kreenfeld-Watin).

Propriétaire(s) Révolution-Empire

Non identifié.

Propriétaires à partir de 1810

Non identifié en 1810. de Wegmann propriétaire exproprié en 1854 (voir ci-dessus).

Occupants

  • Fleury, Melle, comédienne au Théâtre du Vaudeville, place du Palais-Royaln°241 (Empire) (1807).

Précédemment rue Saint-Honoré n°1368 (Buttes) (1799, p. 359) puis « rue Saint-Honoré vis-à-vis de la rue de Valois » (Al. Spectacles, 1799, 1800).

  • Mainnemare, Charles-Antoine, place du Palais-Royal, n°3 (Royal) (1788).

Titulaire de l'étude XLV le 4 novembre 1786, C.-A. Mainnemare (? - Paris, 1813) la cède à Me Mathieu de Heidolsheim, le 26 mars 1789. (AN, Référentiel producteurs, FRAN_NP_011060 ; Journal de Paris, 30 mars 1789, p. 406 ; Geneanet, Relevé des sépultures du Cimetière du Père Lachaise à Paris).

  • Mathieu d'Heudolsheim, Joseph-Ignace, notaire, n°3 place du Palais-Royal (1791) (Al. National, 1793, p. 248). Après son mariage, il déménage ensuite au n°567 (Tuileries) rue de l'Échelle de 1797 à 1800 (La Tynna), puis au n°68 (Tuileries) rue Saint-Honoré (1800).

J.-Mathieu d'Heudolsheim (Sélestat, 1754 - Paris, 1833), débute comme avocat au Parlement de Nancy et s'installe le 29 mars 1789, place du Palais-Royal à l'étude XLV, successeur de Mainnemarre (Journal de Paris, 30 mars 1789, p. 406).
Il épouse Aimée-Françoise Samocet du Tillet en l'an V [1797] (AN, Référentiel producteurs, FRAN_NP_011111) et s'installe n°567 (Tuileries) rue de l’Échelle qu'il quitte le 15 prairal an VIII [4 juin 1800] (Journal du Palais, n°136, 25 floréal an VIII [15 mai 1800], p. 12) pour le n°68 (Tuileries) rue Saint-Honoré (P. Bertholet, Études,..., p. 109-111).
Il cède sa charge à Antoine Gilet le 1er janvier 1806.
Retraité, Mathieu, notaire, désormais Mathieu de Mauviers, toujours au n°331 (Empire) rue Saint-Honoré, est l'un des 550 les plus imposés de Paris (Allard, Almanach, 1808, p. 315).

Bibliographie

Visiter les parcelles voisines

Numéro pair vers l'Ouest Parcelles en vis-à-vis côté Nord Numéro pair vers l'Est
n°204 (Empire)
le Palais-Royal
passage de Valois - n°202 (Empire)
Parcelle contiguë vers l'Ouest Cette parcelle côté Sud Parcelle contigüe vers l'Est
Place du Palais-Royal n°243 (Empire)
Place du Palais-Royal n°241 (Empire)
Place du Palais-Royal n°239 (Empire)

Notes et références

Les sources et références générales du projet Localisations parisiennes 1780-1810 sont regroupées dans : Sources & Références (Paris 1780-1810)
  1. L'immeuble actuel dispose d'une entrée n°2 et 3 place du Palais-Royal sans correspondance possible avec les numéros antérieurs donnés jusqu'en 1854 à plusieurs maisons qui, bien que situées sur la place, étaient répertoriées sur la rue Saint-Honoré.
  2. A. Brette, Atlas des plans de la censive de l'Archevêché dans Paris, Paris, Imprimerie Nationale, 1906, Feuille n°15 bis Voir le plan.
  3. 4ème Quartier, Tuileries ; Ilot 20 (AN, F/31/73/41). Voir le plan parcellaire en ligne.
  4. AN, F/21/1707, Préfecture de la Seine, Ville de Paris, Registre des décisions du deuxième jury d'expropriation pour le prolongement de la rue de Rivoli (Arcades), 20 août 1853 (2ème session, 4ème catégorie, 1èrefeuille).
  5. Voir le plan des destructions et des créations des nouveaux ilots (1853).
  6. Consulter et télécharger l'atlas sur archive.org